Nous vous souhaitons de très belles fêtes de fin d'année et nous vous donnons rendez-vous au refuge à partir du 29 mars prochain !
Nous vous souhaitons de très belles fêtes de fin d'année et nous vous donnons rendez-vous au refuge à partir du 29 mars prochain !

Jeudi 31 octobre :

Nous sommes montés pour la préparation du refuge à l'hiver. En montant mercredi, seuls les chamois étaient présents à la Plate des Agneaux. A cette époque, la montagne a changé complètement d'ambiance. La lumière trés froide de l'hiver métamorphose le paysage. La neige durcie par la pluie de la dernière perturbation est présente à partir de 2700 mètres. 

Merci à tous ceux qui sont passés au refuge depuis cet été, d'avoir aussi bien respecté ce lieu !

Bye bye Adèle, au printemps prochain skis aux pieds !
Bye bye Adèle, au printemps prochain skis aux pieds !

Lundi 16 septembre :

Voilà, nous clôturons notre première saison à Adèle ...Nous sommes bien évidemment très heureux d'être dans ce petit bout de montagne si beau et si sauvage. Ce qui nous en reste, de très sympathiques moments partagés avec alpinistes et randonneurs de tout âge. Merci à tous pour l'ambiance conviviale lors de vos passages !

C'est une belle saison qui s'achève, les conditions des courses ont été parfaites pendant longtemps, le soleil a été au rendez-vous, et la neige abondante du printemps dernier a permis à plus d'un alpiniste de se régaler dans l'ascension du sommet de la Grande Ruine. Bien que ce soit maintenant le temps des vacances pour nous, c'est toujours avec regret que l'on se retire de cette vie immergée en pleine nature qui nous plait tant. Une vie bien réelle, simple, belle et dure à la fois... Sur ce salut chocard, hermine, renard et chamois ! Salut à tous, bon automne et rendez-vous au printemps prochain avec vos skis et plein plein de neige ! 

 

NB: Le refuge n'est plus gardé mais reste ouvert. A votre disposition là haut : deux dortoirs ( 26 places) avec couettes, la salle à manger ( des gamelles et un peu de vaisselle sont présentes ). Merci de prendre soin du refuge et veiller à bien refermer derrière vous volets et portes. Nous vous souhaitons un bon séjour là haut !

 

Samedi 14 septembre :

La gardienne est de retour dans sa maison perchée, bien heureuse de retrouver la montagne sauvage et ses habitants de poils et de plumes après deux semaines d'abscences. Ce soir, seulement trois alpinistes sont présents. Leur projet est de monter par la voie normale au sommet de la Grande Ruine demain matin. Nous espérons pour eux qu'il trouve à leur réveil un créneau de beau temps. En effet, la météo est annoncée médiocre pour notre dernier dimanche de la saison. La pluie ou la neige n'empêcheront pas les gardiens d'astiquer le refuge. Ménage, tri, rangement, est le super progamme de demain ! Nous achevons notre saison lundi prochain avec comme toujours quand il faut quitter de si beaux lieux un grand pincement au coeur !

 

Vendredi 13 septembre :

Le grand beau temps est là, peut être pour pas très longtemps... La semaine a été très calme, quelques randonneurs sont quand même venus profiter du cadre exceptionnel. Après les chutes de neige du weekend dernier, les faces Nord sont restées bien blanches. Demain deux cordées avec guides devraient jouir d'une très belle journée pour faire l'Arête Sud de la Pointe Brevoort.

Un compte rendu sur C2C de la voie normale de la Grande Ruine réalisée le 06 septembre. Merci.

Une photo d'ambiance de fin de saison ici.

 

Mardi 10 septembre :

La perturbation passée dimanche a redonné un coup de blanc à la montagne. Au dessus de 3500 mètres, il est tombé 15 cm de neige. Au refuge elle a fondu aujourd'hui. Deux cordées sont parties ce matin pour la Grande Ruine. En descendant, une des deux cordées a fait une glissade qui s'est traduite par une entorse de cheville. Bon rétablissement à Claire. Plus que quelques jours au refuge, ces derniers jours en altitude sont très plaisants, la montagne calme et éclairée par les lumières d'automne est un vrai plaisir.

Ce soir nous accueillons une cordée fuyant le mauvais temps de la Haute Savoie. Des randonneurs viennent aussi passer la nuit au refuge.

 

vendredi 7 septembre :

Le grand calme de septembre... Avec l'arrivée d'une perturbation demain, la montagne est très calme. Comme il n'y avait aucune réservation, je pensais pouvoir descendre aujourd'hui en vallée, mais ce matin est arrivé une cordée. Étant donné la météo plutôt défavorable demain matin, ils ont continué directement leur montée jusqu'au sommet de la Grande Ruine.

Nous rappelons que le refuge est gardé jusqu'au dimanche 15 septembre inclus.

 

Jeudi 5 septembre :

Les belles journées se suivent. Il fait chaud pour la saison et le glacier commence à ressembler à un glacier de fin de saison, le bas de celui-ci est presque tout en glace, le niveau nécessaire pour faire la Grande Ruine augmente donc un peu. Néanmoins, le haut de celui-ci est encore bien enneigé et les crevasses ne posent pas de problème. La rimaye sur la voie normale de la pointe Brevoort est encore bouchée. Trois cordées ce matin, deux sur la voie normale et une sur l'Arête Sud-Est de la Grande Ruine. Les jours prochains devraient être perturbés... Du moins dans l'après-midi, peut être encore quelques matinées correctes ?


Merci à une cordée de frères venus la semaine
dernière au refuge pour réaliser trois voies aux alentour du refuge, voici leur compte rendu publié sur C2C : Face Est de la Tour Choisy, tentative d'Arête Sud de la pointe Brevoort et Arête Sud-Est de cette dernière.

Je précise juste que l’accès au col de la Casse Déserte en cette fin de saison est tout à fait possible, plusieurs cordées y sont allées. Les 60 derniers mètres de dénivelés sont déneigés et en terrain "non aseptisé" ( possibilité de passer sur les rochers rive gauche du couloir ça grimpe un peu plus mais c'est moins pourri et les chutes de pierres sont bien moins fréquentes )

 

Mardi 3 septembre :

C'est encore l'été ! Une journée magnifique avec seulement une cordée sur la Grande Ruine ce matin. La rentrée fait sont effet, ce soir je suis tout seul au refuge. Les chamois eux sont bien là à profiter du calme de la montagne, une bonne partie de la matinée, l'un d'eux est resté à proximité du refuge et a joué au curieux !

 

Lundi 2 septembre :

Désolé pas de mot hier, mais la gardienne descendue pour un stage d'une semaine et donc absente, ainsi que des réservations imprévues, tout cela ne m'a pas laissé le temps d'écrire.

C'est actuellement un grand soleil qui inonde l'Oisans, au moins jusqu'à vendredi prochain. Ce fut un temps idéal pour Simon (aspirant-guide) qui s'est lancé ce matin dans l'arête Sud de la Grande Ruine en solo. Une cordée a profité d'un beau lever de soleil durant leur montée par la voie normale à la Pointe Brevoort.

Aujourd'hui, le président de la STD Mr Blazy Christian a déposé au refuge tous les éléments nécessaires à la réparation du téléphone et de la radio ( un grand merci à Christian et Pierre ), et OUF tout fonctionne maintenant correctement !! Nous sommes donc de nouveau joignables par téléphone !

 

 Samedi 31 août :

Nous accueillons une vingtaine de personnes ce soir, un peu d'alipinistes et un peu de randonneurs. Une cordée qui projettait de se rendre dans l'arête Sud de la Grande Ruine a fait demi-tour dans le col de la Casse Déserte, bien délicat il est vrai en cette fin de saison. Hier, nous avions plus de randonneurs que d'alpinistes...et je crois qu'ils ont apprécié le lieu et le ...crumble aux pommes, désolés il n'y avait pas de rabe !

 

Vendredi 30 août :

Des nuages enveloppent le massif de la Grande Ruine depuis ce matin. Cet après-midi seulement quelques gouttes sont tombées ce qui a permi a tout le monde de rentrer sec. Le temps devrait être largement plus ensoleillé pour ce weekend.

Aujourd'hui, une cordée est partie dans la face Est de la Tour Choisy, deux autres se sont rendues au sommet de la Pointe Brevoort par la voie normale. Un couple d'alpiniste a rejoint la vallée après avoir passé deux nuits au refuge. Ils étaients ravis d'avoir pu escalader la face Est de la Tour Choisy puis l'arête Sud de la Grande Ruine, deux courses en très bonnes conditions actuellement.

Le groupe de quatre randonneurs que nous avions parmi nous hier soir, comptait trois viticulteurs de Clairette à la retraite anciennement de la maison Jaillance ! Nous fûmes heureux de leur présence car nous apprécions vivement cette petite boisson pétillante !

 

Jeudi 29 août :

Une météo plus mauvaise que prévue. Les nuages se sont installés assez tôt ce matin et ils ont vite accroché les sommets. Apparemment, cela n'a pas dérangé la cordée qui s'est rendue par la voie normale au sommet de la pointe Brevoort. Une fois arrivée au sommet le ciel s'est dégagé et les alpinistes ont pu profiter du panorama sur les Ecrins. Une autre cordée s'est rendue dans la face Est de la Tour Choisy, leur escalade fut bonne malgré les nuages et la fraicheur présents une bonne partie du temps. Un groupe de quatre randonneurs est tranquillement redescendu en vallée ce matin après avoir apprécier leur dépaysement par ici.

Quant à nous, nous nous sommes rendus au col des Neiges afin de photographier l'arête Sud Est de la Grande Ruine, bien visible à cet endroit, dans le but de créer un nouveau topo. Nous avons par la même occasion installé un nouveau rappel pour descendre du col des Neiges (partie supérieure) et mettre pied plus facilement sur le glacier de la Casse Déserte...et comme à chacune de nos sorties nous en profitons pour faire du ménage dans les caillasses...on ne chôme pas par ici, en terme de caillasses il y a de quoi faire !

Ce soir, nous accueillons encore une dizaine de personnes...ça a l'air d'être la fréquentation moyenne de fin de saison !

 

A l'aube les alpinistes prennent le chemin du glacier.
A l'aube les alpinistes prennent le chemin du glacier.
Une cordée en route pour le col des Neiges afin d'atteindre la face Est de la Tour Choisy
Une cordée en route pour le col des Neiges afin d'atteindre la face Est de la Tour Choisy

Mercredi 28 août :

Hier soir, une averse de neige fine nous a apporté 2cm de fraîche. Rien d'alarmant, le soleil de la matinée a déjà presque tout fait fondre. La fréquence des averses de neige, le refroidissement de l'air en général, et la lumière de plus en plus rasante et dorée nous laisse supposer que l'automne prépare en douceur son arrivée.

Ce soir, nous accueillons une dizaine de personnes certains sont randonneurs d'autres alpinistes.

Hier soir, une averse a déposé 2 cm de neige au refuge. Au petit matin, le chemin d'accès est saupoudré.
Hier soir, une averse a déposé 2 cm de neige au refuge. Au petit matin, le chemin d'accès est saupoudré.
Ce matin c'est pti déj les pieds dans la neige !
Ce matin c'est pti déj les pieds dans la neige !

Mardi 27 août :

Un temps plus instable s'est instalé sur les hautes montagnes de l'Oisans. Ce matin le créneau de beau temps a été plutôt court, la mer de nuages qui stagnait juste sous le refuge est montée à partir de 10 heures. La cordée partie ce matin pour la voie normale de la Pointe Brevoort a pu quand même bien en profiter. Depuis le début de l'après-midi quelques petites averses de neige viennent donner l'ambiance. Le grand calme de fin de saison surtout par temps mitigé se fait bien sentir, ce soir nous sommes seuls au refuge et nous en profitons pour nous reposer.

 

Lundi 26 août :

La fraicheur est bien installée. Le moins que l'on puisse dire est que le regel est très bon ces temps-ci. La cordée partie ce matin pour la Grande Ruine s'est régalée, les quelques centimètres de neige tombés samedi ont suffi à recouvrir la trace et leur laisser la montagne vierge de toute présence humaine. Ce soir, c'est jour d'affluence au refuge nous accueillons quatre personnes au refuge, je ne sais pas si nous allons pouvoir gérer le service !

 

Dimanche 25 août :

Une très belle journée fraîche en altitude (4°C au plus chaud) , ce matin la mer de nuage se situait juste sous le refuge, avec les quelques centimètres de neige tombés la nuit dernière, le spectacle du lever de soleil était grandiose. Je n'étais pas seul pour profiter de ce spectacle, les chocards prenaient un véritable plaisir à jouer avec la mer de nuages. Prenant de la hauteur, ils piquaient à grande vitesse dans la masse blanche et réouvraient leurs ailes en pialliant de plaisir ! Quand il neige, les traces des animaux venus fouiner autour du refuge nous montrent que la nuit est toujours agitée. Un renard a tourné tout autour du refuge et un chamois est venu à quelques mètres, ils sont autant curieux que nous ces animaux !

J'ai profité du calme pour commencer à faire un vrai sentier entre le refuge et le glacier menant à la Grande Ruine. La suite dans les prochains jours...

Ce soir deux alpinistes viennent profiter de la tranquillité de fin de saison, demain ils seront seuls sur la Pointe Brevoort avec les lumières de fin d'été. Du grand bonheur en perspective !

Samedi 24 août :

Que la montagne est calme... Nos trois randonneurs sont descendus tôt ce matin et juste une personne est montée à la journée aujourd'hui. Nous avons eu le plaisir d'admirer l'agilité d'un chamois dans les pierriers qui a décidé de contourner le refuge devant nos yeux. En ces temps de basse fréquentation, il est plus fréquent de les observer. 

Personne ce soir au refuge, pour cause une perturbation annoncée qui n'a pour le moment fait qu'un léger orage et pas encore de neige...

En ce moment les rives de la Romanche sont constellées de jaune et de mauve !
En ce moment les rives de la Romanche sont constellées de jaune et de mauve !
La Romanche abrite des endroits idylliques
La Romanche abrite des endroits idylliques

Vendredi 23 août :

Une vingtaine de personnes étaient présentes hier soir. La matinée fut encore belle pour tout le monde. Quelques cordées se sont rendues dans la voie normale de la Pointe Brevoort. Une cordée avec guide a traversé l'arête Sud de la Grande Ruine ainsi qu'une cordée de deux aspirants guides venus compléter leur liste de courses, ils sont redescendus par le col de la Casse Déserte pour rejoindre le vallon des Etançons. Les 80m sous le col côté glacier de la Grande Ruine sont actuellement en graviers et pierres instables. Le glacier est bien ouvert, ils ont réussi à se frayer un chemin malgré tout. Un itinéraire en cette saison à ne pas mettre sous tous les crampons, expérience confirnée indispensable !
 Parmi tous ces alpinistes, les quelques randonneurs venus passer la nuit au refuge furent bien contents de leur virée en altitude !

Ce soir, nous accueillons uniquement trois randonneurs, ils partiront tôt demain. En effet, la perturbation annoncée pour ce weekend risque de se déclencher demain dans la matinée, la neige sera sûrement de retour au refuge, affaire à suivre...

Quant aux chamois, ce matin,ils se plaisaient toujours à faire des cabrioles dans tous les sens sur les névés (glissade sur le ventre, sur le dos les pattes en l'air, ils prennent la neige et la font voler au-dessus de leur tête...). Deux éterlous jouaient et mimaient les plus grands ( au moment du rut, le moment des combats des mâles) en se cognant leurs petites cornes, tête contre tête...Fabuleux ! Des moments qui donnent du baume au coeur !

 

Jeudi 22 août :

Trois cordées ont profité d'un ciel très clair et ensoleillé ce matin pour se rendre dans la voie normale de la Grande Ruine. Dommage, les nuages à 16h sont déjà bien nombreux. On avait envie que ces magnifiques journées d'été continuent. La fin de semaine s'annonce médiocre.

Hier soir, la pleine lune s'est joliment élévée au-dessus de Neige Cordier, un beau spectacle que nous avons partagé avec toutes les personnes présentes ici. Ce matin, ce fut autour des chamois de faire leur spectacle en cabriolant de bon coeur dans les névés aux allentours du refuge, superbe !

PS: merci à Richard pour toutes les bonnes choses qu'il nous a rapporté !

On partage la "fin du monde"(bière québécoise) qui passe franchement bien ! merci au couple québecois de l'avoir monté !
On partage la "fin du monde"(bière québécoise) qui passe franchement bien ! merci au couple québecois de l'avoir monté !
Lever de lune sur Neige Cordier
Lever de lune sur Neige Cordier

Mercredi 21 août :

C'est encore bien l'été ! Une belle journée trés claire et sans vent. Hier soir une très bonne ambiance au refuge, une vingtaine de personnes réparties entre alpinistes, "traileurs" et randonneurs, avec cinq pays représentés (Allemagne, Espagne, Suisse, Québec et France). Merci à tous pour la vaisselle collective, à 20 dans la cuisine ça donnait !

 

Lundi 19 août :

Une petite perturbation est passée aujourd'hui sur le massif. Elle n'a pas été bien longue et les sommets n'ont pas été blanchis. La cordée avec guide partie ce matin pour la face Est de la Tour Choisy a été très rapide et a réussi à ne prendre la pluie qu'à 500 mètres du refuge. Un petit problème de téléphone s'est produit aujourd'hui au refuge, il devrait être réglé avec l'arrivée du soleil demain. Merci au PGHM de Briançon venu vérifier si tout allait bien au refuge étant donné qu'il n'y avait plus ni téléphone ni radio...aucune possibilité d'être contacté !

 

Dimanche 18 août :

Un temps un peu plus incertain aujourd'hui, dès 10 heures du matin les nuages ont commencé à bourgeonner. Les cordées parties ce matin pour la "Nuit des refuges", l'arête Sud et la voie normale de la pointe Brevoort sont rentrées toutes bien satisfaites de leur course. Réguliérement, des cordées viennent au refuge passer deux ou trois nuits afin de réaliser plusieurs itinéraires à partir du refuge. Le principal avantage est de "rentabiliser" la montée à Adèle, de plus le fait de passer plusieurs jours ici permet de profiter pleinement et de s'imprégner des lieux. Pour nous les gardiens c'est bien sympa, cela permet de créer un lien plus fort avec ces cordées.

Une "école" d'escalade à deux pas du refuge... Sur du très bon caillou et avec vue sur la Barre des Ecrins qui dit mieux?
Une "école" d'escalade à deux pas du refuge... Sur du très bon caillou et avec vue sur la Barre des Ecrins qui dit mieux?

Samedi 17 août :

Ils avaient prévu des averses fréquentes tôt en début d'après-midi. Finalement, il est 15h30 et les nuages comment à peine à montrer "leurs dents"...tant mieux nos cordées d'hier soir ont pu largement profité d'une belle matinée ensoleillée pour se rendre au sommet de la Grande Ruine, ou sur l'arête Sud Est de la Pointe Brevoort. Les nuits sont fraiches, et le regel est très bon en ce moment, fraicheur confirmée par un jeune bivouaqueur dont le duvet s'est enveloppé d'une fine couche de givre durant la nuit !

La saison se calme nettement pour notre part, pour un samedi, nous comptons une quinzaine de personnes au refuge ce soir.

Aurélien profite de la présence de deux jeunes alpinistes motivés pour aller tester les voies sportives à proximité du refuge, on pense qu'elles sont côtées dans le 7... On va pouvoir se faire les bras et des globules en même temps !

 

Vendredi 16 août :

Moins d'une trentaine de personnes au refuge hier soir. Ambiance festive pour des jeunes venus enterrer la vie de garçon d'un de leur ami...Ils furent très heureux d'apprécier tout ça autour d'un apéro en altitude et d'un petit sommet de la Grande Ruine !

La plupart des cordées ont profité d'une belle matinée et d'un bon regel pour se rendre dans la voie normale de la Grande Ruine, une cordée est partie dans l'arête Sud Est de la Pointe Brevoort, une autre dans la face Est de la Tour Choisy.

La gardienne a profité qu'il y ait moins de réservations ce soir pour se rendre en aller-retour au lac d'Arsine (quelques photos en ligne demain), de nombreux randonneurs se balladent aux allentours du Col d'Arsine et du vallon de la Plate des Agneaux...beaucoup moins se lancent dans la montée vers notre refuge !

Au retour du lac, la gardienne a eu la joie de rencontrer des bénévoles de l'association "Handicap Evasion", dans la joie et la bonne humeur ces derniers permettent à de nombreux handicapés d'avoir le bonheur de profiter de la montagne et de tous ces beaux espaces qui à l'ordinaire leur seraient inaccessibles ! Nous saluons leur courage ( il est très difficile de passer des sentiers escarpés et caillouteux avec leurs joëlettes de fortune), leur solidarité, et leur envie de partager la montagne et des moments forts avec ces personnes très souvent marginalisées ! Tout simplement bravo et chapeau bas !

 

 

Enterrement de vie de garçon au refuge et sur le sommet de la Grande Ruine !
Enterrement de vie de garçon au refuge et sur le sommet de la Grande Ruine !
Les bénévoles de l'assoc "Handicap Evasion" et leur joëlette en marche vers le lac d'Arsine !
Les bénévoles de l'assoc "Handicap Evasion" et leur joëlette en marche vers le lac d'Arsine !

Jeudi 15 août :

Cinq randonneurs étaient présents hier soir, et aucun alpiniste. Ce soir, c'est le contraire nous accueillons uniquement des alpinistes. Pour nous, ce fut l'occasion de faire une nuit continue et un peu plus longue qu'à l'habitude ! En ce jour férié, nous avons eu pas mal de randonneurs à la journée venus apprécier le cadre... Les journées s'annoncent belles, c'est le moment de profiter et de prendre un peu d'altitude !

 

 

Mercredi 14 août :

Une nuit plus fraîche, ( 3,5C°) ce matin nous avons eu un excellent regel. Le ciel fut très clair, il était cependant bien bouché sur l'Italie, des cumulonimbus s'illuminaient à chaque éclair, du grand spectacle. Un alpiniste s'est rendu la nuit dernière au sommet de la Pointe Brevoort pour y passer la nuit. Il fut heureux de côtoyer de plus près les étoiles filantes, très nombreuses en ce moment.

Une cordée avec un guide est partie dans la "Nuit des refuge" ou la Sud-Est de la Grande Ruine. En ce qui nous concerne, nous sommes partis avec deux autres cordées pour la voie normale.

Notre montée là haut nous a permis de nous rendre un peu mieux compte des conditions actuelles. La trace sur le glacier est encore toute en neige, elle évite sans probléme les quelques crevasses ouvertes. La rimaye se franchit sans difficulté. L'hiver et le printemps perturbés portent leurs fruits.Pour la fin de l'itinéraire, nous avons parcouru les trois options possibles, toutes passent bien, certaines sont mieux adaptées pour la montée, d'autres plus pour la descente.

Nous avons par la même occasion changé toutes les sangles des rappels (facultatifs) qui s'entassaient au fil des ans, et nous avons aussi bien purgé le couloir "caché" qui est maintenant en excellentes conditions. Gros ménage sur la Grande Ruine... contente de s'être refaite une beauté !

 

Mardi 13 août :

L'air s'est rafraîchi, quelques nuages sont venus gênés les cordées parties dans la voie normale ce matin...à leur retour le ciel était complètement dégagé...c'est dommage. Deux cordées étaient initiallement parties dans l'arête Sud de la Grande Ruine. Une d'entre-elles a fait demi-tour au col de la Casse Déserte peu engageant pour eux (sa partie haute est déneigée). L'autre cordée s'est faite plaisir sur cette course !

Malgré le beau temps annoncé et le weekend prolongé à venir, les réservations sont peu nombreuses...la saison se calme en douceur...

 

 

Ce matin, pas mal de nuages étaient présents...
Ce matin, pas mal de nuages étaient présents...
Le sommet de la Grande Ruine pris dans les nuages...dommage pour le panorama là haut
Le sommet de la Grande Ruine pris dans les nuages...dommage pour le panorama là haut

Lundi 12 août :

Quelle belle journée ! Grand beau temps très clair sur l'Oisans. Les cordées parties ce matin pour la voie normale et l'arête Sud-Est de la Pointe Brevoort se sont régalées ! Les randonneurs venus profiter d'une nuit au refuge sont repartis enchantés. 

Les conditions de la voie normale de la Grande Ruine sont encore excellentes pour l'époque. La trace sur le glacier est encore tout en neige, les crevasses se passent bien. La seule difficulté se trouve dans la traversée d'une plaque de glace de deux mètres pour rejoindre une vire rocheuse. Ce passage n'est vraiment pas problématique, des marches sont taillées (merci aux différents guides qui les entretiennent) et il est facile de se protéger.

 

Dimanche 11 août :

Ce matin, il y avait du monde un peu partout. L'arête Sud et la Sud Est de la Pointe Brevoort ont été faites, la face Est de la Tour Choisy puis sa traversée par le Pic Bourcet aussi, et bien sûr des cordées dans la voie normale de la Grande Ruine. Tout le monde a pu profité du grand beau temps qui sévit sur nos montagnes. Beaucoup de randonneurs ont passé la nuit au refuge, bien heureux du dépaysement que le site propose.

Philippe, guide à la Grave a profité de bonnes conditions aérologiques pour descendre en parapente...pas mal pour éviter de s'user les genoux dans les cailloux ! la petite vidéo ici

Une bonne façon de descendre !
Une bonne façon de descendre !

Samedi 10 août :

Une très belle journée sans transition avec la tempête que l'on a pu avoir ces derniers jours. C'est séance bullage au soleil sur la terrasse. Beaucoup de randonneurs sont là ce soir venus découvrir une nuit en haute-montagne. Aujourd'hui un guide et son client sont partis dans l'arête Sud Est de la Grande Ruine, une cordée s'est lancée dans l'arête Sud qui est bien sèche bien que nous ayons eu beaucoup de précipitations, les autres cordées (dont un enfant de 10 ans et demi, bravo!) sont toutes parties dans la voie normale de la Pointe Brevoort. Quant aux randonneurs, ils ont pu profiter du spectacle de notre héliportage qui malgré bien des péripéties s'est bien terminé...notre ravitaillement est arrivé à bon port, on va pouvoir continuer les apéros et les bons petits plats !

Ouf le voilà... après quelques tours répétitifs pour prendre de la hauteur...au tour de la gardienne de galérer pour enlever le crochet... un héliportage qui marquera la mémoire et celui de l'ancien refuge qui a été bien percuté !
Ouf le voilà... après quelques tours répétitifs pour prendre de la hauteur...au tour de la gardienne de galérer pour enlever le crochet... un héliportage qui marquera la mémoire et celui de l'ancien refuge qui a été bien percuté !
Photo souvenir d'un"hélipartage" : Mais il va s'enlever ce crochet ? !! (Merci à Mme Charreyron pour la photo)
Photo souvenir d'un"hélipartage" : Mais il va s'enlever ce crochet ? !! (Merci à Mme Charreyron pour la photo)

Vendredi 9 août :

Un peu moins d'une vingtaine de personnes sont prévues pour ce soir au refuge, randonneurs et alpinistes se côtoient. Notre cordée de trois personnes a fait la trace ce matin sur la voie normale de la Grande Ruine. Hier soir, nous avons tous profité d'un ciel de très grande classe, cependant ce matin et encore cet après-midi les sommets s'emmitoufflent toujours dans leur écharpe voluptueuse.

Demain est prévu après moult reports notre héliportage (8H), le gardien va pouvoir rejoindre son refuge !

Le week-end s'annonce beau...tant mieux et quel plaisir retrouvé quand le vent arrête un peu son vacarme !

Le ciel d'hier soir et de ce matin en images ici !

 

Jeudi 8 août :

Du vent, du vent, du vent violent...Pas un moment de répit, il souffle non stop depuis presque 48H violemment.Il a arraché le couvercle d'un de nos bidons d'eau pourtant bien vissé ! Cette nuit ce fut animé au-dessus du refuge, un feu d'artifice d'éclairs s'est abattu pendant un long moment sur les faces rocheuses les plus proches, bien sûr accompagné du roulement de tambours du tonnerre qui ricochait sur chaque paroi...spectacle garanti !

Une grande quantité d'eau est tombée entre hier matin et aujourd'hui ( à la Bérarde le cumul est de près de 80mm, et des glissements de terrain ont coupé la route) sous forme pluvieuse essentiellement. La neige n'est apparue que ce matin... à 11h une accalmie semble s'installer mais les rafales de vent n'ont pas encore dit leur dernier mot et le temps est annoncé médiocre pour cet après-midi!

Une cordée de deux personnes et un guide monte aujourd'hui pour se rendre demain matin dans la voie normale de la Grande Ruine.

Notre héliportage (et celui de plusieurs autres refuges voisins) est donc reconduit à demain...une ambiance un peu moins humide serait bien appréciée pour remplir et décharger nos bags !

Ce matin, la neige annoncée était bien là.
Ce matin, la neige annoncée était bien là.
Tour choisy saupoudrée
Tour choisy saupoudrée
Neige Cordier
Neige Cordier

Mercredi 7 août :

Cinq alpinistes ont renoncé à se rendre dans la voie normale de la Grande Ruine pour cause...de mauvais temps bien sûr ! Aurélien est parti ce matin très tôt dans les bourrasques et sous l'averse de grêle, rejoindre la « grande ville » afin de faire les courses pour l'héliportage de demain (euh normalement qui devrait avoir lieu en fin de matinée si la tempête veut bien se calmer un peu !). Les randonneurs et alpinistes prévus pour ce soir ont annulé leur réservation, me voilà soulagée que personne ne soit en chemin dans un tel temps !

Seule donc au refuge... enfin pas si seule la tempête est là pour me tenir compagnie. Ici, tout essaye de s'accrocher à ce qu'il peut. Chocards, renoncules des glaciers, linaires, gouttières de l'ancien refuge, portes des toilettes, fil à linge, tout semble lutter pour ne pas se faire emporter. Je ne tiens moi-même pas debout dans ces rafales de vent... adopter la marche du crabe est la meilleure façon d'avancer !

Derrière la fenêtre, à l'abri, c'est un spectacle dont on ne se lasse pas, comme un instant magique mais qui donne la chair de poule. Le crescendo des rafales de vent (bien plus de 100km /h ici) nous tiennent en haleine, on se demande quand est-ce que l'on va s'envoler ! La pluie, la grêle fouettent violemment les vitres (pas encore de neige, cela ne saurait tarder), le tonnerre gronde et les éclairs déchirent le ciel, tout cela nous rappellent que l'homme n'est vraiment pas grand chose face à un tel déchaînement de la Nature. Eh c'est bon de temps en temps de prendre une telle claque d'humilité à l'heure du "tu m'as vu, c'est moi le (la) plus beau (belle), c'est moi le (la) meilleur(e) !"...L'humilité : une des notions majeures que la Montagne, la Nature contribuent à nous apprendre !

Bon c'est pas tout, mais ce serait quand même bien que cela se calme ...juste pour que l'hélico puisse monter demain notre ravitaillement, et pour pouvoir fermer les yeux un peu plus sereinement cette nuit !

Petite vidéo de l'ancien refuge dans la tempête ici

Le refuge tremble sous les rafales de vent  et les averses de grêle
Le refuge tremble sous les rafales de vent et les averses de grêle

Mardi 6 août :

Environ 35 personnes au refuge hier. Claire et Manu des amis nous ont rejoint dans la soirée après avoir quitté au petit matin le refuge du Promontoire. Ils ont escaladé l'arête Ouest de la Pointe des Aigles (en bonnes conditions), ont basculé par la suite sur le vallon du Pavé et enfin sur le vallon de la Plate des Agneaux, une journée bien remplie pour eux et un bon moyen de rendre visite aux gardiens respectifs des deux refuges !

Ce matin, quatre randonneurs sont redescendus tranquillement dans la vallée. Il y avait aussi des cordées sur la voie normale de la Pointe Brevoort, deux cordées dans l'arête Sud de la Grande Ruine, une cordée pour la face Est de la Tour Choisy qui cependant a fait demi-tour avant le mauvais temps...en effet, le temps est en train de se dégrader, nous avons déjà essuyé une averse orageuse et un vent fort s'est levé. Les deux prochains jours sont prévus mauvais et pluvieux (45 mm de précipitations sont annoncées, retour de la neige par ici)...Le beau temps devrait faire son retour pour la fin de la semaine. Notre héliportage initialement prévu ce jeudi sera sûrement reporté à vendredi prochain.

 

En ce qui concerne les conditions :

  • Pour la voie normale de la Grande Ruine, le glacier est encore tout en neige, la trace contourne facilement les crevasses, la rimaye se franchit encore aisément. Pour accéder à la vire rocheuse, il y a deux mètres en glace, avec des marches bien taillées facilement protégeables. Des conditions encore très bonnes pour un début août !
  • Pour le passage du col des Neiges, l'accès versant Est est aisé par de bonnes vires, côté Ouest le col est déneigé sur 40m de dénivelés. La rimaye est toujours bouchée. Le passage par le col inférieur est recommandé.
  • Pour l'accès au col de la Casse Déserte, les deux premiers tiers sont encore en neige, la rimaye se contourne facilement. Le tiers supérieur se gravit par les rochers de la rive gauche du couloir.
  • L'arête Sud et l'arête Sud Est de la Grande Ruine sont en parfaites conditions.

Une sortie sur l'arête Sud de la Pointe Brevoort relatée sur C2C

 

Manu au sauvetage du PQ...ça y est le vent s'est bel et bien levé !
Manu au sauvetage du PQ...ça y est le vent s'est bel et bien levé !

Dimanche 4 août :

Une dizaine de cordées dans la voie normale de la Pointe Brevoort ( Soyez vigilants avec les rochers quand vous êtes nombreux et pensez à faire attention à ceux qui se trouvent en contre-bas !! ) ce matin, une cordée dans la voie du "Plan incliné" de la Tour Carrée avec le guide Françis d'Ailefroide venus passés quelques jours ici : " une voie assez belle au départ, puis en rocher très moyen par la suite. Une voie plus pour des alpinistes que pour des purs grimpeurs". Le guide Durdan Marc et ses clients sont avec nous depuis deux jours, ils se sont rendus dans l'arête Sud Est de la Grande Ruine et ont clôturé la journée par l'ascension du Pic Maitre. Demain, ils se rendent dans la face Est de la Tour Choisy...une montée au refuge bien rentabilisée !

Alex et Isa des amis sont avec nous depuis hier, merci à eux pour le coup de main pendant le coup de bourre d'hier soir... merci aux guides Fabien et Julien pour l'essuyage professionnel de la vaisselle !

Quant à la météo, la matinée fut relativement clémente pour toutes les cordées, le regel fut inexistant. Un vent assez fort par moment, demain le temps devrait être encore beau puis une dégradation devrait gagner le massif, à suivre donc...

Samedi 3 Août :

Fin du grand beau temps stable, ce matin alors que les cordées viennent de partir, une petite averse refroidit les esprits. Mais le beau refait son appartion, puis de nouveau cet après-midi, le vent et la pluie refont leur apparition. Ce soir de nouveau du beau temps... Les météorologues ont du boulot avec un tel temps ! Les cordées parties ce matin pour la pointe Brevoort se sont toutes bien faites plaisir, que ce soit sur la voie normale, sur l'arête Sud ou l'arête Sud Est. Trois belles voies possibles pour rejoindre ce sommet.

Ce soir nous affichons complets. Sans compter les alpinistes venus sans réserver. Donc petit rappel : en refuge il est vivement recommander de réserver !

 

Vendredi 2 Août :

Encore une belle journée et chose bizarre, hier soir nous avons acceuilli seulement six personnes. Paradoxalement, demain soir  nous sommes presque complets. La cordée partie ce matin pour la voie normale de la Grande Ruine s'est faite très plaisir, la montagne pour eux seuls avec de surcroît de bonnes conditions, un bon regel et surtout un ciel très clair qui leur a permis d'admirer une grande partie des sommets des Alpes : "Un grand moment de plaisir" ! Une cordée de forts grimpeurs partis dans l'arête Sud Est de la pointe Brevoort, plus habitués au rocher qu'au glacier s'est un peu faite surprendre par la descente. Les voies rocheuses classiques du secteur sont cotées entre AD et D-, avec des cotations d'escalade jamais au-dessus du 4c. Cependant, elles se situent en haute - montagne avec tout ce que cela comporte en difficultés supplémentaires. De nombreuses cordées ont été déroutées de la même manière cette saison. Deux randonneurs venus profiter des belles couleurs se sont levés tôt afin de pouvoir immortaliser le lever de soleil depuis le refuge.

Début juillet, les gardiens photographiés par Mr Huot ! merci !
Début juillet, les gardiens photographiés par Mr Huot ! merci !

Jeudi 1er Août :

Troisième journée de grand beau sans nuage, sans vent... Quel plaisir de vivre de tels moments en ces haut lieux. Ce matin, quatre cordées sont parties pour la voie normale de la Grande Ruine, encore en trés bonnes conditions. A la descente, le membre d'une cordée a chuté sur une épaule déjà rafistolée, les secouristes sont venus le récupérer pour l'évacuer à l'hôpital de Briançon. Bon rétablissement à lui. Deux cordées de chasseurs alpins sont partis dans la Tour Carrée par la voie du "Plan incliné", ils ont fait demi tour à la quatrième longueur aprés avoir estimé l'engagement trop important. Il est vrai que dans ce rocher compact ou délité, il est difficile de se protéger. Une cordée est partie dans la face Est de la Tour Choisy.

Le 1er août rime pour nous avec la moitié de notre première saison à Adèle Planchard. Nous sommes bien contents de vivre de beaux moments ici, avec une  grande diversité de pratiquants. Des randonneurs venus pour s'émerveillrer du cadre haute montagne, des alpinistes parfois débutants venant essayer de planter leurs crampons sur le glacier plus que dans leurs mollets et aussi des alpinistes confirmés qui passent parfois plusieurs jours ici pour réaliser les différentes voies du secteur. Un grand merci à tous pour ces bon moments !

 

Entre nuit et jour
Entre nuit et jour
Une bière offerte à celui ou celle qui nomme toutes ces montagnes !
Une bière offerte à celui ou celle qui nomme toutes ces montagnes !
Mélange entre modernité et "antiquité"
Mélange entre modernité et "antiquité"

Mercredi 31 juillet :

Toutes les cordées ont profité d'un ciel limpide aujourd'hui sur le massif. Quatre cordées se sont rendues par la voie normale au sommet de la Pointe Brevoort ou presque, en effet la cordée de Maurice Vaillot et de son ami s'est rendue à la brèche Giraud-Lézin. Nous saluons les ouvertures de ce grand alpiniste. Les sept militaires ont escaladé l'arête Sud de la Grande Ruine...et tout ce beau monde a évolué sous les yeux de nos deux randonneurs restés au refuge la nuit dernière.

Le temps devrait se maintenir au beau fixe pendant quelques jours, chouette !

 

Nous avons le topo de l'arête Sud de Roche Méane (TD) réalisé par Benjamin Verdrines et son commentaire sur notre sortie dans l'arête Sud de la Grande Ruine ( du bon boulot ! )

La Barre des Ecrins voit la vie en rose !
La Barre des Ecrins voit la vie en rose !

Mardi 30 juillet :

Le beau temps est de retour ! Les deux randonneurs montés hier au refuge dans la tempête sont redescendus sous un soleil radieux. Les faces rocheuses bien humides encore ce matin sèchent rapidement. Ce soir et demain soir nous acceuillons sept chasseurs alpins venus découvrir les voies rocheuses des alentours.

En cette belle journée nous avons eu la visite de l'équipe de gardes du Parc des Ecrins du secteur briançonnais accompagné de Mr Thierry Durand directeur-adjoint au Parc... Ce fut un moment très sympathique, à renouveler...

 

 

hier, première éclaircie de la journée vers 17h30
hier, première éclaircie de la journée vers 17h30
Le glacier s'est repoudré le nez !
Le glacier s'est repoudré le nez !
Déjeuner convivial et à la bonne franquette avec quasi l'ensemble de l'équipe de gardes du Parc (secteur briançonnais) et Mr Thierry Durand directeur-adjoint du Parc des Ecrins
Déjeuner convivial et à la bonne franquette avec quasi l'ensemble de l'équipe de gardes du Parc (secteur briançonnais) et Mr Thierry Durand directeur-adjoint du Parc des Ecrins

Lundi 29 juillet :

Le vent violent a duré encore tout au long de la nuit, agrémenté d'orages et de précipitations abondantes. Il a neigé au refuge quelques cm, tout cela fondra vite... La première éclaircie est apparue vers 17H. Hier, nous avions deux alpinistes qui n'ont pas pu monter à la Grande Ruine par la voie normale. Il était déjà difficile d'ouvrir la porte d'entrée tellement les rafales étaient fortes ! Ce soir, nous accueillons deux randonneurs courageux qui ont fait toute la montée au refuge sous la pluie/neige/brouillard, heureusement pour eux on commence à y voir plus clair dehors ! Les jours à venir devraient être meilleurs...

Vent violent, neige, froid, brouillard... si si c'est bien l'été !
Vent violent, neige, froid, brouillard... si si c'est bien l'été !
c'est pas parcequ'il neige que l'on ne va pas manger de pastèque !!
c'est pas parcequ'il neige que l'on ne va pas manger de pastèque !!

Dimanche 28 juillet :

Près d'une quarantaine de personnes au refuge hier soir, et seules sept personnes ont rejoint le sommet de la Grande Ruine par la voie normale ce matin. Les cordées qui devaient se rendre dans l'arête Sud de la Grande Ruine ont tout simplement renoncé. La faute à qui ?...à un vent extrêment violent sur le massif. Il fait beau temps mais les rafales (une centaine de km par heure) vous bousculent dès que vous mettez le pied dehors ! Malgré cela, les plus fortes bourasques se trouvaient au refuge et non pas au sommet de la Grande Ruine ! Nous sommes désolés pour tous ces alpinistes au projet avorté...une prochaine fois sans vent.

Samedi matin, Anne, Benjamin et la gardienne sont partis dans l'arête Sud de la Grande Ruine. Le col des Neiges passe bien mais avec prudence, il n'y reste que peu de neige. Le col de la Casse Déserte est pour le moment encore pourvu tout du long de neige (partie centrale fine) et est donc encore facile à remonter. L'arête était sèche et en très bonne condition. ( photos de la sortie ici )

Nous saluons avec sympathie François Labande (créateur des fameux topos), venu hier au refuge dans le but de réaliser des photos d'arêtes des alentours pour illustrer son futur livre sur les Ecrins (à venir au printemps prochain).

Merci aux amis pour leur coup de main et toutes les bonnes verdures qu'ils nous ont montées, nous avons passé de très bons moments !...et merci au groupe des bivouaqueurs de l'extrême pour leur petit calva !!

Nous espérons que personne ne se soit envolé dans la descente !!!

 

A voir le recit d'une cordée ayant réalisé l'arête Sud de la Pointe Brevoort sur C2C et un autre sur la voie normale de la Grande Ruine.

Vendredi 26 juillet :

Un peu de vent ce matin qui s'est par la suite calmé. Aujourd'hui, nous avons eu des cordées dans l'arête Sud et Sud Est de la Grande Ruine (bravo à Claire 13 ans qui sur deux jours a enchainé avec ses parents l'arête Sud et ensuite l'arête Sud Est, une vraie alpiniste en herbe!), et le reste des cordées pour la voie normale de la pointe Brevoort. Hier, nous contions six guides de montagne, un record ici pour l'instant.

Anne et Benjamin, nos amis se sont lancés à l'assaut de l'arête Sud de Roche Méane. Une belle escalade "TD" engagée, du vrai terrain d'aventure, certains passages sont un peu délités, d'autres en dalles se trouvent être en bon rocher. C'est une voie très rarement répétée. Nous mettrons un lien vers le topo que Benjamin réalisera (son blog ici , d'ailleurs ce soir nous débouchons une Clairette pour fêter sa réussite au probatoire de guide de haute-montagne ! bravo le Benj !).

Jeudi 25 juillet :

Une journée un peu plus nuageuse que prévue mais pour le moment pas de précipitation. Les cordées présentes hier soir ont quasi toutes réalisé la pointe Brevoort par sa voie normale. Deux cordées ont gravi l'arête Sud, l'une composée de deux jeunes bien efficaces (le cheminement de la voie leur a paru bien évident) l'ont achevé en un temps record, levés à 4H30 ils étaient de retour à 8h45. L'autre cordée est une famille composée d'une jeune fille de 13 ans et de ses parents, nous les avons vu sortir au sommet de la Grande Ruine à 15H10, ils dorment au refuge encore ce soir, pas d'orage en vue rien ne presse donc.

Une alpiniste d'une cordée d'un club alpin a aujourd'hui chuté de pas très haut mais sur son épaule dans la descente du sommet de la Grande Ruine. Revenue au refuge nous avons appelé les secours. Le PGHM de Briançon s'est chargé de son évacuation. Nous lui souhaitons un bon rétablissement, et remercions les secouristes pour leur efficacité.

Ce soir nous attendons Anne et Benjamin deux amis... qu'il est bon de recevoir de la visite dans ce lieu tout de même un petit peu isolé!

Mercredi 24 juillet :

Un ciel voilé ce matin, pas encore d'averses à 16h, tant mieux pour ceux qui rejoignent le refuge, tant pis pour nos réserves d'eau !

Ce matin, Julien et ses clients sont partis dans l'arête Sud Est de la Grande Ruine. Les autres cordées se sont rendues au sommet de la Pointe Brevoort par la voie normale encore en bonnes conditions. Des randonneurs venus du refuge du Pavé sont redescendus tôt pensant éviter le mauvais temps qui n'est toujours pas là !

Un grand merci à Corinne, Brigitte, Erick et Vincent venus passer une semaine en notre compagnie, bon été à vous !

L'album photo de l'arête Sud de la Grande Ruine est visualisable ici (course réalisée le 20 juillet 2013).

 

Mardi 23 juillet :

Des cordées familiales aujourd'hui dans le massif de la Grande Ruine, une soeur et son frère se sont faits plaisir dans l'arête Sud de la Grande Ruine, une tante et son neveu ont fait demi-tour au col des Neiges qui s'est trouvé peu engageant pour eux. Puis un père et son fils de quatorze ans ( bravo à Cyril!) sont montés au sommet de la pointe Brevoort. Quant à Corinne, Brigitte, la gardienne, Vincent et Eric, ils se sont rendus dans les premières longueurs de la voie du "plan incliné", puis la journée grimpe s'est terminée en école de neige. Merci Vincent pour les révisions de mouflage !

Nous avons omis de vous parler des conditions de la traversée du col de la Casse Déserte réalisée par Julia et Julien hier matin. Le col en lui-même passe bien, mais la descente sur le glacier de la Grande Ruine est délicate et nécessite une certaine expérience.

 

Lundi 22 juillet : 

Un peu de monde partout aujourd'hui. Deux cordées dans l'arête Sud de la Pointe Brevoort, trois cordées dans la voie normale de la Grande Ruine, et les cordées d'Aurélien, Brigitte, Corinne et Eric dans l'arête Sud Est de la Pointe Brevoort, tout le monde s'est fait plaisir. La gardienne est restée jeter un coup d'oeil sur l'évolution des cordées au cas où...

Cet après-midi l'orage a grondé, nous avons eu droit à de belles averses (qui remplissent un peu nos cuves). Quatre jeunes bivouaqueurs trouveront donc un lit au sec chez nous ce soir. La météo pour demain devrait-être à peu près identique, avec des orages un peu plus tardifs.

 

Le trio infernal en route pour l'arête Sud Est de la Grande Ruine
Le trio infernal en route pour l'arête Sud Est de la Grande Ruine
Brigitte et Eric sur le fil de l'arête
Brigitte et Eric sur le fil de l'arête

Dimanche 21 juillet :

Un refuge complet hier soir (désolés nous n'avons pas pu écrire notre petit mot habituel), merci à nos amis présents qui forment une aide et une équipe en or !

Hier, la journée fut belle et longue. Nous nous sommes levés à 4h30, et sommes allés goûter au rocher de l'arête Sud de la Grande Ruine en compagnie de Corinne et Eric (merci à Brigitte d'avoir veillé sur le refuge pendant notre abscence). Nous confirmons enfin que c'est une très belle course, aérienne tout du long avec de vrais passages de grimpe. Heureuse rencontre, depuis les cimes nous avons pu admirer d'au-dessus un bel et très grand aigle, superbe! En ce qui concerne les conditions, les trois jours de pluie derniers ont bien humidifié la face Ouest de l'arête, mais cela devrait sécher rapidement. L'accès au col de la Casse Déserte est encore bon, nous y avons aperçu des traces de renard ! La course se fait dans du bon rocher globalement, et le final au sommet de la Grande Ruine est bien plaisant.

Ce matin, quarante personnes sont parties pour la voie normale de la Grande Ruine, le regel fut bon, tout le monde est revenu ravi. L'arête Sud et Sud Est ont elles aussi été réalisées.

Vendredi 19 juillet :

La pluie a eu raison du moral et de la motivation d'acier des jeunes du groupe CAF Marseille. Levés à 3h, il pleuvait déjà, cela a mis à l'eau (c'est le cas de le dire!) leur projet de grimpe de l'arête Sud et Sud Est de la Grande Ruine. Dommage, restés trois nuits de suite, le temps n'a pas été de la partie pour eux. Nous leur souhaitons bonne continuation !

Pour nos amis et nous-mêmes, ce fut une journée de cuisine en vue de demain où nous affichons plus que complet (57 personnes de prévues)...On va avoir du pain sur la planche !

Paradoxalement, cinq personnes sont présentes ce soir, une cordée partira dans la face Est de la Tour Choisy et une autre pour la voie normale de la pointe Brevoort. On espère une amélioration pour demain matin.

 

Jeudi 18 juillet :

Il fait un temps à rester au chaud sous la couette par ici. C'est ce que nous avons fait grâce à Brigitte qui s'est chargée de préparer le petit déjeuner de nos randonneurs. Merci ! Trois personnes sur huit de notre groupe CAF Marseille ont osé braver le brouillard en allant dans la face Est de la Tour Choisy, le mauvais temps les a contraints à faire demi-tour à mi-chemin dans la voie. A charge de revanche pour demain !

En ce qui nous concerne, en compagnie de nos amis, ce fut activité "Pilate", "étirements-relaxation", "ménage de l'ancien refuge"... On s'occupe et se repose donc avant le "rush" de samedi soir, où 56 personnes (nous sommes donc complets) se sont données rendez-vous pour profiter de la Grande Ruine.

Photos de notre sortie à la Grande Ruine : ici

Mercredi 17 juillet :

La perturbation est là, il vente et grêle. Cependant, ce matin le temps fut clément pour les cordées parties pour la voie normale, l'arête Sud et Sud Est de la Grande Ruine. En ce qui nous concerne, nous nous sommes échappés brièvement en compagnie de Claire une amie, au sommet de la Grande Ruine. Les conditions sont encore très bonnes.

Nous espérons que demain matin le mauvais temps n'arrive pas trop vite, pour permettre à notre groupe CAF Marseille de continuer à explorer les voies rocheuses aux alentours.

Deux comptes rendus de la voie normale de la Grande Ruine sur C2C ici et . Merci à eux.

Brigitte, Corinne et Eric, des amis sont arrivés parapluie à la main, ils resteront quelques jours au refuge. Merci à eux de nous avoir monté quelques kilos de patates qui commencent à nous manquer, en plus elles viennent du Valgaudemar!

Attention demain des perturbations routières sont à prévoir pour cause de Tour de France !

Apéro pour le CAF de Marseille !
Apéro pour le CAF de Marseille !
Claire venue passer un peu de temps à nos côtés et faire une petite Grande Ruine avec nous !
Claire venue passer un peu de temps à nos côtés et faire une petite Grande Ruine avec nous !

Ce matin, le soleil brillait encore...
Ce matin, le soleil brillait encore...

Mardi 16 juillet :

Désolés pour l'abscence de mot hier, la gardienne était partie voir comment les rhododendrons au Plan de Valfourche étaient jolis ( petit album photo ici ) et le gardien fut en fait bien pris à l'accueil et à la cuisine.

Alors, hier nous avons eu la cordée de Christine et Max qui se sont faits plaisir dans l'arête Sud de la Grande Ruine, ainsi que Xavier guide à la Grave et son client qui nous confirment l'esthétisme de cette voie.

Nous accueillons pour trois jours le groupe CAF de Marseille venus découvrir les différentes escalades possibles autour du refuge. Demain, ils se répartissent entre l'arête Sud et l'arête Sud Est. Dix personnes s'en iront pour la voie normale de la Pointe Brevoort encore en bonnes conditions.

Rhododendrons et Romanche
Rhododendrons et Romanche
La montagne s'éveille doucement
La montagne s'éveille doucement

Dimanche 14 juillet :

Un samedi soir où nous n'avons pas chômer, merci à Carole et Cyprien pour leur précieux coup de main au service et à la plonge, et merci à eux pour nous avoir monté un pied de menthe et une bonne bouteille de champagne !! Nous avons pu siroter celle-ci avec un petit tiramisu (on ne se refuse rien à plus de 3000m!), et désolés pour le bruit du bouchon de champagne !

Bref de tralala... si non la majorité des cordées parties pour la voie normale de la Pointe Brevoort sont revenues ravies. Des cordées parties avec des guides dans l'arête Sud et l'arête Sud Est de la Grande Ruine parlent de très bonnes conditions et de voies bien esthétiques. En ce qui nous concerne, cette arête Sud nous donne bien envie... à suivre !

Près de 40 personnes au dîner, un coup de main des amis est fort appréciable, merci !
Près de 40 personnes au dîner, un coup de main des amis est fort appréciable, merci !
Aurélien, Carole, Thomas( guide de la Grave), Cyprien, la bouteille de champagne et notre nouveau pied de menthe !
Aurélien, Carole, Thomas( guide de la Grave), Cyprien, la bouteille de champagne et notre nouveau pied de menthe !

Samedi 13 juillet :

Une quarantaine de personnes seront présentes ce soir. Tout le monde profitera du beau temps sur le massif de la Grande Ruine. La majorité des cordées partent pour la voie normale de la pointe Brevoort, l'arête Sud et l'arête Sud Est seront aussi réalisées.

En ce qui concerne les conditions de la traversée Tour Choisy-Pic Bourcet, l'escalade de la Tour Choisy se déroule sans problème dans du bon rocher, l'arête qui traverse jusqu'au pic Bourcet est encore en rocher correct, puis la descente se gâte avec un terrain véritablement Oisans. Les rappels sont impossibles et la désescalade obligatoire.

 

Vendredi 12 juillet :

Enfin un bon regel ! La journée est marquée par l'ascension de la Grande Ruine par deux jeunes garçons bien motivés. Sacha 11 ans et Victor son frère 12 ans ont eu le courage de se lever à 4h30 et de chausser les crampons ! Bravo à eux deux pour cette belle performance et merci à Sacha pour le coup de main en cuisine, un vrai petit chef !

La cordée partie dans la voie du "Plan incliné" s'est arrêtée juste sous la brèche Romantique. Ils ont préféré, du fait d'une arête en neige peu engageante et des crampons laissés au bas de la voie, faire demi-tour.
Nos secouristes partis dans la traversée de la Tour Choisy-Pic Bourcet ne sont pas encore repassés au refuge, peut-être sont-ils redescendus de l'autre côté. Dans tous les cas, ils nous passeront un coup de fil pour nous tenir au courant des conditions.

Demain, quelques cordées partiront pour la voie normale de la Pointe Brevoort, et une cordée partira dans la voie "du Plan Incliné". Sacha et Victor redescendent, nous leur souhaitons de bonnes vacances !

Sacha 11 ans et Victor 12 ans au retour du sommet de la Grande Ruine, bravo !
Sacha 11 ans et Victor 12 ans au retour du sommet de la Grande Ruine, bravo !
Sacha notre aide-gardien bénévole !
Sacha notre aide-gardien bénévole !

Jeudi 11 juillet :

Une belle matinée sans vent et sans nuage nous a permis d'effectuer notre héliportage sans problème. Nous allons pouvoir faire le plein de vitamines grâce aux quelques crudités et fruits montés pour l'occasion... la pastèque dégustée à 32OOm va nous faire le plus grand bien !

Ce matin le regel était très bon, c'est dommage personne en a profité.

 Une famille de cinq personnes dont un garçon de 11 ans et deux autres cordées devraient s'élancer demain matin vers la Grande Ruine. Un groupe part dans la voie du "Plan Incliné" de la Tour Carrée, et deux secouristes de Briançon vont pour la première fois de la saison réaliser la traversée Tour Choisy- Pic Bourcet. Le temps devrait devenir un peu plus stable pour les jours à venir, tant mieux !

Mercredi 10 juillet :

Décidément, le beau temps est parti en vacances mais en tous cas pas à la montagne ! Encore pas mal de nuages menaçants qui arrivent tôt dans la matinée. Pour le moment, les orages ont l'air d'être au loin vers l'Italie, va-t'on y avoir droit ?

Le mauvais temps a contraint une cordée à renoncer à l'escalade de la Tour Choisy, mais il n'a pas empêché le guide Julien Laurence et sa cordée de profiter brièvement du panorama depuis le sommet de la Grande Ruine. Les conditions de regel sont ces derniers temps médiocres, nous espérons un rafraîchissement nocturne avec le retour d'un ciel dégagé pour ce weekend.

Aurélien après le réveil des cordées à 4h est descendu et a pris la route de Grenoble ...et des supermarchés (bon courage pour le bain de foule!). En effet, demain matin est prévu notre deuxième héliportage de la saison comme pour beaucoup d'autres refuges aux alentours. Le gardien sera de retour demain.

Pas de réservation pour ce soir, la gardienne peut donc s'époumoner à la trompette sans déranger personne et monter le son de la musique, la cuisine se transforme en piste de danse, chouette ça fait du bien !!

Un compte rendu d'une sortie sur la voie normale de la Pointe Brevoort sur C2C, merci à eux.

Mardi 9 juillet :

Un début de semaine plutôt humide... Cela a au moins l'avantage de nous approvisionner en eau et de remplir un peu les cuves. Ce matin, quatre cordées ont pris de l'altitude au sommet de la Grande Ruine. Une cordée a traversé vers le vallon des Etançons par le col de la Casse Déserte pour rejoindre le refuge du Châtelleret. Il semblerait que les conditions soient encore bonnes.

Demain, ce sera la voie normale de la Grande Ruine pour certains, l'escalade de la face Est de la tour Choisy (si le temps le permet) et une descente par le col des Neiges puis retour vers Villar d'Arêne pour d'autres.

Nous espérons une fin de semaine un peu plus ensoleillée...

Lundi 8 Juillet :

Deuxième jour d'orage en après midi. Rien de gênant pour l'aplinisme autour du refuge, les itinéraires étant plutôt courts, tout le monde est redescendu avant l'orage. Hier soir, seulement deux alpinistes étaient présents au refuge, ils ont profité ce matin de la Grande Ruine pour eux seuls "un grand moment de plaisir". Quelques crevasses commencent à s'ouvrir sans gêner la progression. Les conditions de la voie normale sont toujours excellentes. Un randonneur qui monté à la journée a pris le temps de nous raconter de quelle manière se faisaient les ravitaillement du refuge dans les années 70... En avion ! Il se posait sur le glacier juste devant le refuge, là où maintenant il ne reste que des cailloux. Aujourd'hui, l'hélicotére a remplacé l'avion... d'ailleurs jeudi prochain, est prévu notre deuxième héliportage de la saison !

 

Dimanche 7 juillet :

Hier, nous avons donc surveiller nos cordées situées encore dans les rappels de descente du "plan incliné" à 21h. Inquiets Mathieu et Aurélien se sont rendus au pied de la voie. Là, ils ont pu échanger quelques paroles avec les quatre personnes concernées. Celles-ci après avoir coincé plusieurs fois leurs rappels et chercher l'itinéraire de descente ont préféré exténués déclencher les secours. C'est donc à la nuit tombée que l'hélicoptère et les CRS de Briançon ont réussi à treuiller les cordées en paroi. Plus de peur que de mal bien heureusement, ce fut un secours délicat mais sans gravité... le seul hic étant que tous les sacs sont restés perchés dans la voie. A 22h30, les cordées reprenaient leurs esprits devant un bon dîner... Ils décidèrent de retourner dans la voie et de suivre le lendemain la cordée de Mathieu Détrie afin de récupérer leurs sacs. Mathieu nous le confirmera la descente de cette voie "est un vrai terrain Oisans", certaines parties sont assez instables et méritent plus une désescalade que de poser un rappel qui aurait tendance à se coincer... Bref, malgré toutes ces émotions tout le monde est reparti beaucoup plus sereins. Ce genre de situation crée au sein des cordées un lien fort de solidarité. Nous leur souhaitons à tous un bel été, ainsi qu'à Mathieu et à ses compagnons de cordées !

Merci à Nicolas Hairon et Antoine d'avoir partager avec nous un petit-déjeuner au soleil après leur ascension de la Grande Ruine et du Pic Maitre... grâce à eux nous avons pu goûter à nos premiers abricots de l'été, humm !

 

Samedi 6 juillet :

Encore une belle journée ! Aujourd'hui, une cordée de 3 personnes s'est faite plaisir à escalader l'arête Sud de la Grande Ruine. Selon eux, c'est une voie qui en vaut le détour dans du très beau rocher et avec une ambiance bien aérienne. Cette voie est en ce moment en très bonne condition. Quatre personnes sont encore à 18h dans les rappels de descente de la voie "du plan incliné", nous espérons que tout se passe bien pour eux, à surveiller...

 

Vendredi 5 juillet :

L'été est là chouette ! Quel bien fou cela fait ! Allez on fait tomber la polaire... au soleil... et on la remet quand même le soir !

Ce matin nos militaires ont vaillamment gravi la Grande Ruine, ce fut pour la plupart d'entre-eux leurs premiers pas en haute-montagne et leur première course d'alpinisme. Ils sont redescendus ravis. Une cordée a tranquillement cheminé dans la voie "la nuit des refuges", enjoués de cette escalade, ils remettent ça demain mais cette fois-ci ils partent dans la Tour Carrée (voie "du plan incliné").

Les voies rocheuses environnantes commencent à être fréquentées. Demain, c'est Mathieu Détrie un guide local et deux clients qui iront taquiner le rocher de l'arête Sud de la Grande Ruine.

Tous les matins de l'été, France Bleue Isère interview les gardiens des refuges du département, nous on est dans les Hautes-Alpes, mais on y est quand même passés ! Aurélien une vraie "star" des ondes FM !

Jeudi 4 juillet :

La matinée a commencé sous un ciel voilé mais maintenant c'est le grand bleu. Cela devrait normalement se maintenir au beau fixe. Nous accueillons ce soir 24 militaires de Grenoble, venus achever un stage montagne dans les Hautes-Alpes par l'ascension de la Grande Ruine. Demain matin, le sommet sera kaki.

Nous on s'affaire à sortir les tables sur la terrasse 4 étoiles du refuge !

Ce matin une cordée est partie pour la voie normale de la Grande Ruine, les conditions sont trés bonnes, la neige est encore présente du refuge au sommet, le glacier est bien bouché.

Chose étonnante, ce week-end malgré le beau temps annoncé et des conditions optimales nous n'avons que très peu de réservations.

Montage de la table pour installer la terrasse face aux Ecrins
Montage de la table pour installer la terrasse face aux Ecrins
L'armée en pleine action ! Parmi eux beaucoup de jeunes qui découvrent la haute montagne.
L'armée en pleine action ! Parmi eux beaucoup de jeunes qui découvrent la haute montagne.

Mercredi 3 juillet :

Voilà, nous sommes rentrés de notre virée au refuge du Promontoire. Nous y avons passé un très bon moment, l'apéro fut bon et mérité, merci à eux. Ce refuge offre vraiment un cadre superbe et quand en plus les gardiens sont au top, c'est royal ! Après avoir bien rigolé, nous avons pris le (long) chemin du retour sous la pluie fine et dans le brouillard. Nous avons "brassé" correctement tout du long, la faute à pas de regel ! La montée par le glacier de la Grande Ruine a été du coup assez fastidieuse mais l'ambiance est on ne peut plus sauvage. Quelques photos ici : album

Ce soir une cordée a elle aussi bravé le mauvais temps, demain ils devraient profiter du beau temps qui s'installe enfin.

Une fois le glacier de la Grande Ruine passé la belle Meije se dessine au loin
Une fois le glacier de la Grande Ruine passé la belle Meije se dessine au loin

Mardi 2 juillet :

Hier soir, étaient présents nos montagnards belges restés deux soirs de suite. Certains ont effectué la face Est de la Tour Choisy et d'autres la voie normale de la Grande Ruine. Ce matin ils y retournent tous ensemble !

Quatre jeunes sont venus bivouquer près du refuge, finalement que deux sont restés. Le mauvais temps annoncé ce soir et pour demain matin a poussé les premiers à revoir leur projet. Nous leur souhaitons une bonne grimpe dans le Briançonnais ! Les deux gapençais qui ont dormi sous tente sont sûrement maintenant dans l'arête Sud de la Grande Ruine (merci à eux pour le rhum fraise!). Puis est arrivé un peu tard mais bien arrivé, un jeune traileur ayant effectué une montée au départ du village des Guibertes en passant par le col d'Arsine jusqu'au refuge ! Bel effort ! Il est venu faire "des globules" au refuge en vue d'une longue course de VTT prévue ce weekend ! Bonne chance !

Quand à nous nous n'avons personne ce soir, un peu de beau temps aujourd'hui, nous allons donc passer le col de la Casse Déserte pour rejoindre Nath et Frédi et leurs enfants au refuge du Promontoire ! Une bonne soirée en perspective ! Nous rentrerons demain matin avec de belles courbatures aux jambes ! allez hop, on y va ! Prépare l'apéro Nath !

ça se prépare à bivouaquer !
ça se prépare à bivouaquer !
Soirée Georges Brassens avec nos compagnons belges !
Soirée Georges Brassens avec nos compagnons belges !

Lundi 1er juillet :

Beau temps pendant deux jours d'affilés sans vent... ça fait du bien ! Et les fleurs sortent même à 3200m !

Ce matin, 4 cordées ont fait la Grande Ruine par la face Est (voie normale) en profitant d'un bon regel nocturne malgré la certaine douceur de cette nuit (1°C au plus froid). Tous sont revenus enjoués au refuge. Une cordée de Belge est partie pour la face Est de la tour Choisy. Quand à nous, nous sommes aller tester le rocher de la Grande Ruine sur son arête Sud Est "La nuit des refuges". La voie de 270 mètres part juste au dessus du col des neiges à 30 minutes du refuge. C'est une très belle escalade variée sur du bon rocher dans un cadre grandiose. Les difficultés ne dépassent jamais le 4, il y a très peu d'équipement en place (1 piton et 1 coinceur) mais il est facile de se protéger. La sortie sur l'antécime de la pointe Brevoort se fait par une arête en neige et rocher très esthétique. De là, il est possible de sortir au sommet de la Grande Ruine. Quel plaisir de pouvoir profiter d'un moment plus calme pour à notre tour profiter des sommets environnants.

Dimanche 30 juin :

Hé voilà un beau weekend presque achevé ! De 39 personnes prévues nous en avons reçues finalement 46. Par chance, l'oncle et le cousin d'Aurélien venus faire la Grande Ruine nous ont prêté main forte. Merci à eux donc pour le coup de main et le gros tupperware de cerises ! Bravo à Elie (14 ans) pour sa première course montagne !

Hier, la montée au refuge fut épique pour certains. Brouillard, neige, effets de l'altitude ont bien vite fait de créer une sacrée ambiance. C'est bien humide que les gens sont arrivés. Un bon repas chaud, une bonne nuit de repos, et un merveilleux lever de soleil a bien vite fait de requinquer tout le monde. Pour la première fois de la saison, de nombreux randonneurs étaient présents. Félicitations à eux d'avoir braver le mauvais temps du samedi, pas évident d'être motivés quand on y voit rien...Ils ont donc pu découvrir avec stupéfaction le panorama qu'offre le refuge, belle récompense !

Le lever des randonneurs et le retour de courses des alpinistes ce sont faits dans une ambiance conviviale...ça a papoté sec au soleil !

Ce soir, sont présentes 9 personnes. Certaines pour la voie normale de la Grande Ruine, et d'autres pour l'escalade de la Tour Choisy. En ce qui nous concerne, nous essaierons de crapahuter un peu demain, affaire à suivre...

Samedi 29 juin :

Aujourd'hui nous sommes en limite de perturbation dixit météo France. Nous devons être du mauvais côté de la limite alors!... Depuis 9 heure ce matin il floconne et nous sommes dans le brouillard. La quarantaine de personnes attendues pour ce soir va arriver trempées ! Nous aurons du mal à faire sécher tout le monde... Demain devrait être une belle journée.

Limite de perturbation ce matin, mais qui va prendre le dessus?
Limite de perturbation ce matin, mais qui va prendre le dessus?
La Tour Choisy sort de la brume
La Tour Choisy sort de la brume

Neige Cordier ce matin dans le mauvais temps
Neige Cordier ce matin dans le mauvais temps

Vendredi 28 juin :

Jeudi, la cordée partie faire l'arête Sud de la Grande Ruine est revenue ravie. C'est une belle escalade aérienne. La présence de neige oblige à bien grimper sur le fil de l'arête. De ce fait, il est judicieux de prévoir un peu plus de temps que le topo, et avoir une petite marge en ce qui concerne le niveau annoncé. Néanmois, par ces conditions l'ambiance en est que plus belle.

 Hier soir, entre toutes les cordées le climat était convivial. Parmi eux, une cordée de trois jeunes de moins de 25 ans ont profité de la nuité à moitié prix et d'un petit déjeuner offert par nous-mêmes !

Quatre randonneurs sont arrivés en fin d'après-midi sans avoir réservé. Ils pensaient redescendre dans la foulée, mais la météo les a incités à passer la nuit ici, pas de problème un refuge sert à ça !

La voie normale de la Grande Ruine a accueilli six personnes ce matin. Avec le bon regel nocturne ( -6°C à 5h) et une neige encore bien présente sur tout l'itinéraire, les conditions étaient au top !

Ce soir, quatre alpinistes dorment au refuge. Ils ont effectué le Tour de la Meije (en bonnes conditions et sans nuit au refuge de l'Aigle). Demain, ils traverseront par le col de la Casse Déserte pour rejoindre le vallon des Etançons.

Ce samedi, une belle journée de travail se profile devant nous. Nous attendons 39 personnes, des alpinistes et des randonneurs venus jouir de belles conditions et d'une journée dominicale annoncée sous le soleil.

 

Jeudi 27 juin :

Hier, fut une magnifique journée en montagne, beau temps stable jusqu'à la nuit, pas de vent... Dommage personne n'en a profité en Haute Romanche. Ce matin le regel est bon il faisait -2C° cette nuit, par contre un voile d'altitude masque un peu le soleil. Une cordée est partie ce matin à 6 heures pour l'arête sud de la Pointe Brevoort. Les conditions devraient y être meilleures qu'il y a 5 jours.

 

Mercredi 26 juin :

Nous sommes revenus au refuge sous un beau soleil. On sent que les vacances commencent pour certains, il y avait pas mal de monde au plan de l'Alpe peut-être des randonneurs qui s'arrêteront dormir au refuge de l'Alpe de Villar d'Arêne ! Ici, nous allons passer la soirée avec une cordée de deux personnes, demain ils partiront pour l'arête Sud de la Grande Ruine. Ils restent parmi nous le lendemain soir.

La montagne quant à elle se transforme tranquillement et revêt son mateau vert cette fois-ci ! Pour le chemin d'accès au refuge, il reste quelques névés au niveau de Valfourche mais ils ne posent pas de problème. La partie raide au-dessus des sources de la Romanche jusqu'à 2700m est sèche, ensuite on remet pied sur la neige jusqu'au refuge mais cela porte bien. A force de passages le cheminement se devine bien en ce qui concerne les endroits où le sentier est recouvert de neige.

Noëmie arrive au refuge
Noëmie arrive au refuge

Mardi 25 juin :

Nous sommes en vallée, comme nous n'avions pas de réservation d'ici jeudi, nous avons pris le chemin de la verdure. Avant de descendre, j'ai profité du très bon regel pour faire un tour à la Grande Ruine à ski. Descente pas mauvaise depuis le sommet à cette époque, ce n'est pas courant !

Nous remontons demain mercredi.

Dimanche 23 juin :

Quel beau week-end !

Hier, un guide et son client ont fait l'arrête Sud-Est de la Grande Ruine : "La nuit des refuges". Le rocher y est bon et sec, la sortie sur une arrête en neige effilée est particulièrement esthétique.

Dans la soirée nous avons acceuilli 38 alpinistes. La bonne ambiance générale accompagnée de très bonnes conditions météo et de terrain a permis à tout le monde de partir ce matin pour la voie normale de la Pointe Brevoort. Le regel étant plutôt bon, ils ont pu profiter d'un lever de soleil magistral.

Ces prochains jours, la montagne va cotinuer à être accueillante, seulement beaucoup de gens travaillent encore et nous avons donc aucune réservation d'ici jeudi prochain. Avis aux amateurs de montagne sauvage... En tous cas nous, nous allons bien en profiter!

Vendredi 21 juin :

Un été qui commence sous le soleil et sans vent, chouette! Un bon regel ce matin a permis à Aurélien de faire une petite descente à ski depuis le sommet de la Grande Ruine. Une cordée s'est faite plaisir sur le joli caillou de la face Est de la Tour Choisy, la première de l'été. Il y reste un peu de neige mais ce qui apparemment ne dérange pas trop la progression. Pour l'autre cordée se fut l'Arête Sud de la pointe Brevoort, selon les participants : "une très belle voie, bien montagne, avec du très bon rocher". Cependant les deux premières longueurs restent encore verglacées, et encore beaucoup de neige en général.

Si non la gardienne a rejoint son gardien ( hé oui il est resté une semaine tout seul là haut!) et son refuge, la matrone est de retour ça va filer droit!! Le chemin de montée au refuge est globalement bon, cela se complique un peu après Valfourche où la Romanche déchainée envahit parfois le sentier, quelques fois il faut mettre les pieds un peu dans l'eau pour trouver un passage. Il est donc bien utile d'être très bien chaussé et d'emporter sa carte IGN car avec les névés on se demande un peu où part le chemin ( une lecture un peu difficile du cheminement aux alentours de la cascade après Valfourche) . Les névés au-dessus de Valfourche sont assez bien tassés, on y marche sans trop de problème. Le secteur des cables est bien humide mais passe très bien. Puis pour ce qui est de la partie finale sous le refuge, c'est une bonne neige tassée, la trace est excellente ( cela passe sans raquette ni crampon mais tout dépend de l'heure). La saison commence sérieusement pour nous demain, nous attendons une quarantaine de personnes.

Bon été à tous, tout en belles notes de musique lalahihou!!!

 

Jeudi 20 juin :

La cordée montée hier dans le mauvais temps espérait une éclaircie ce matin pour faire la Grande Ruine, réveil prévu à 3h30, verdict : beaucoup de vent, de la pluie, tout le monde se recouchent avec l'idée de tenter une heure plus tard. Rebelote, finalement grasse mat' ! Quand ça ne veut pas...

Cet après midi un bel orage a éclaté pas très loin du refuge accompagné de belles averses de grêle, toutes les parois se sont immédiatement transformées en cascades géantes déversant leurs petites billes de glaces, beau spectacle!

Demain un guide et son client vont tenter l’arrête Sud de la Grande Ruine. Les conditions paraîssent bien humides...à suivre.

 

Mercredi 19 juin :

C'est la tempête au refuge, le vent du sud ouest souffle fort avec des rafales très fortes, accompagné de belles averses de pluie. La température baisse doucement.

Ce matin la Grande Ruine a été gravi par un groupe de trois personnes et de leur guide. La trace commence à bien se tasser, la progression est beaucoup moins pénible qu'il y a quelques jours.

Ce soir j’attends trois randonneurs, mais vu le temps, le doute s'installe. Seront-ils prêt à braver ce mauvais temps ?

Les deux prochains jours vont sans doute être très calmes, avant un week-end peut-être un peu plus chargé si la météo n'est pas trop mauvaise.

 

Mardi 18 Juin :

La nuit dernière a été particulièrement chaude, au plus froid de la nuit il faisait 5°C !

Un guide et ses clients ont traversé ce matin le col de la Casse Déserte depuis le Châtelleret. Les conditions sont plutôt très bonnes hormis le manque de regel. Tout l'itinéraire est en neige, les crevasses sont bien bouchées. Dans les jours qui viennent les températures devrait nettement baisser. Les courses de neiges comme celles en rochers promettent d’être en très bonnes conditions.

A vos crampons !

Juste avant le lever du soleil, il faisait 5°C à 3169m !
Juste avant le lever du soleil, il faisait 5°C à 3169m !
Le refuge historique construit  en 1927 qui aurait bien besoin d'une rénovation...
Le refuge historique construit en 1927 qui aurait bien besoin d'une rénovation...

Lundi 17 Juin :

Nous attendons le regel nocturne... Depuis la nuit de vendredi il n'y a pas eu de regel en dessous de 3200m. Le manteau neigeux se tasse bien sous 2800m, au-dessus c'est plus compliqué. Ce matin sept personnes ont fait la Grande Ruine par la voie normale, ils ont bien brassé mais sont arrivés au sommet. La trace est donc faite. Pour monter au refuge, seul les 200 derniers mètres restent pénibles de par la neige non tassée, mais ça passe quand même et la trace est faite! Avec le vent du sud, l’absence de regel et un iso 0°c vers 4300m, la neige font très vite. Les parois sont presque sèches. Hier, quatre personnes ont traversé par le col de la Casse Déserte depuis le Châtelleret. Ils ont bien brassés!

Si les nuits se mettent à être un peu plus fraîches, les courses de neiges vont être en très bonnes conditions, les crevasses sont bien bouchées et beaucoup de passages normalement en mixte à cette période sont encore complètement en neige.

 

Samedi 15 juin :

Nous accueillons ce soir notre première cordée qui partira demain dans la face Sud de la Tour Carrée sur la voie du "Plan incliné". Le regel ce matin fut très timide, il nous a fallu avorter l'idée de monter à ski à la Grande ruine. La neige fut correcte autour du refuge mais dès les premières pentes raides atteintes il fut risqué de s'y engager. L'isotherme bien élevé de ces jours-ci permet cependant de sécher assez rapidement les parois rocheuses. Nous vous tiendrons donc au courant des conditions de la face Sud de la Tour Carrée !

Glacier superieur des Agneaux bien bouché... et Tour Choisy bientot sèche.
Glacier superieur des Agneaux bien bouché... et Tour Choisy bientot sèche.
Roche Méane, Tour Carrée et Jumeau W presque secs.
Roche Méane, Tour Carrée et Jumeau W presque secs.

Vendredi 14 juin : 

Pas de regel cette nuit, le ciel a été nuageux toute la journée. Nous n'accueillerons du monde qu'à partir de demain.

Nous profitons donc de ce calme pour bricoler... et dans un refuge bricolage et réparations ce n'est pas ce qu'il manque ! Alors on y retourne... la visseuse nous appelle !

 

Jeudi 13 juin :

      Ouverture du refuge au top !

Une magnifique journée commencée bien (trop) tôt, lever à 2H30. La montée au refuge se passe bien. Le chaussage des skis se fait juste avant Valfourche. Le regel du manteau neigeux est bien haut ce matin, vers 2750m. Le refuge est en bon état, merci aux passagers des derniers jours d'avoir respecté ce lieu.

Héliportage : pas un nuage, pas de vent... Si ça pouvait être toujours aussi simple !

Nous sommes donc prêts à vous accueillir dans ce petit coin de paradis!

Les conditions :

Le manteau neigeux reste encore bien conséquent à partir de 2500m, et il n'est pas encore tassé à partir de cette altitude. Une cordée est montée avant-hier pour réaliser la Grande Ruine à pied, la trace est donc faite. Attention tout de même, la neige ne porte pas de 2500m jusqu'au refuge. Au-dessus du refuge, en partant tôt, le regel permet d'évoluer sans avoir de la neige plus haut que les oreilles! Anne venue nous aider ce matin s'est régalée en continuant jusqu'à la Grande Ruine à skis, résultat : moquette 18 étoiles... Seul bémol, il faut porter les skis pendant 1H30!

Les falaises exposées Sud sèchent doucement, des névés sont encore présents.

Vu les températures actuelles, les conditions peuvent évoluer très vite.

Vendredi 7 juin :

Petite montée matinale à ski hier jusqu'au refuge. Venu y faire quelques travaux, je suis descendu ce matin.

On chausse avant Valfourche (2060m). On commence par skier sur les dépôts d'avalanches, puis à partir de 2200m le manteau neigeux est bien plus présent... A partir de 2800 m, la quantité de neige est plus importante que lors de notre dernière descente le 12 mai! Quel printemps! J'ai donc eu la joie de pelleter une bonne demi-journée autour du refuge.

Point positif de cet enneigement : la voie normale de la Grande Ruine sera en condition bien plus tardivement dans la saison.

Actuellement, pour monter à pied cela semble être encore compliqué. Le passage raide du sentier entre 2300m et 2500m est presque entièrement déneigé. Par contre ensuite le cheminement se fait dans une neige non encore suffisamment tassée. Nous espérons que le soleil brille un peu pour rendre l’accès à pied possible sans s'y enfoncer trop profondément. Mais restons optimiste, avec la chaleur actuelle, la neige devrait vite fondre en bas... et se tasser en haut.

Notre héliportage est prévu jeudi 13 juin prochain, pour l'ouverture de notre premier été dans ces hauts lieux.

A très vite là haut !

Le refuge le 7 juin 2013 !
Le refuge le 7 juin 2013 !
La face sud est de la Grande Ruine encore bien skiable...
La face sud est de la Grande Ruine encore bien skiable...

Vendredi 17 Mai :

Nous avions prévu de monter ce week-end au refuge pour les derniers skieurs de la saison, en raison de la météo des prochains jours, nous allons rester profiter de la verdure de la vallée. Hier il est tombé environ 50 cm de neige à 3000 métres.

Jeudi a eu lieu une réunion avec l'assosiation des gardiens de refuges de l'Isére. Au programme : rencontre avec des représentants de Pharefuge, un cardiologue, la sécurité civile, puis une réunion entre nous. Belle ambiance !

Tout doucement, nous profitons du mauvais temps pour préparer la saison d'été.

Avec la quantité de neige actuelle et à venir, nous espérons que les itinéraires d'alpinisme seront en bonnes conditions tard dans la saison...

Dimanche 12 Mai :

Dernière journée au refuge pour ce printemps à moins que nous ayons des réservations pour le weekend prochain. En tout cas, nous quittons temporairement cet magnifique endroit presque sous le soleil ! En effet, une très belle matinée et un très bon regel ont permis à de nombreux skieurs et à nous-mêmes de profiter du sommet de la Grande Ruine. Anne et Benjamin ont sauté sur l'occasion pour faire leur séance "cardio", enchainant deux fois de suite la montée au sommet depuis le refuge à vive allure...Ils nous impressionnent !

Heureux de retrouver quelques têtes déjà passées il y a quelques semaines. Cela nous fait très plaisir de savoir que les gens se sentent bien lors de leur étape au refuge.

Nous remercions tous ceux passés par ici pour leur bonne humeur...Ce printemps a été sous le signe du brouillard tant pis...Nous avons tout de même passé de très bons moments... que nous comptons bien réitérer l'été prochain ! A très bientôt donc aux alentours du 13 juin !

 

Merci à Anne et Benj pour ces deux derniers jours passés en leur compagnie, à la mère d'Antonin pour nous avoir monté très gentillement un pot de confiture d'épine-vinette, et à Alexis Loireau pour nous avoir offert et dédicacé son nouveau livre : "La grâce de l'escalade" !

 

Deux récits du tour de la Meije : récit 1 et récit 2

 

Samedi 11 Mai :

Beaucoup de monde hier au refuge ( 48 personnes ) malgré quelques annulations ( un mauvais temps en vallée tôt le matin qui en a découragé quelques uns) mais une très belle ambiance générale. Toutes les cordées que nous avons accueillies hier ont traversé par le col de la Casse Déserte pour rejoindre le refuge du Promontoire. Celui-ci est donc complet ce soir. Le regel fut très bon aujourd'hui, plusieurs skieurs en ont profité pour faire le sommet de la Grande Ruine.

Un grand merci aux amis passés nous voir ou venus faire le tour de la Meije. Le coup de main apporté dans la joie et la bonne humeur fut bien agréable, cela tombait très bien. En effet, ce fut la soirée la plus chargée du printemps !  Ce soir nous n'accueillons plus qu'une dizaine de personnes et encore des amis venus profiter de très belles conditions en montagne.

Nous avons aussi pris le temps de skier ce matin, la descente de la Grande Ruine fut bien appréciable. Décidement la fin de saison s'achève en beauté et pour le moment avec un peu de soleil !!

 

Merci à Claire et Manu de nous avoir monté quelques bonnes choses à boire et à manger, bel effort, beau geste. Merci à Djami pour la succulente Clairette de Die ! Et maintenant bienvenue à Anne et Benj, encore des amis... on continue dans la rigolade !

 

Jeudi 9 Mai :

Re-volià la star de ce printemps : le brouillard !! De bon matin, il est revenu nous voir, tout frais tout humide, fidèle à son poste. En bas en vallée dans la mer de nuages ou en haut accroché aux sommets. Il parait que le ciel se découvre demain dans la matinée , tant mieux !!! Nous comptons cinq cordées ce soir ( 25 personnes), toutes traversent demain par le col de la Casse Déserte pour la destination phare : le refuge du Promontoire !!

Les refuges situés sur le tour de la Meije ne vont pas chômer ce weekend, en ce qui nous concerne nous sommes complets demain soir ( 54 personnes). Nous croisons les doigts pour que la météo soit plus agréable pour tous ceux qui sortiront en montagne.

Hier, de vaillants jeunes hommes se sont rendus au refuge à pied, on peut vous dire qu'ils ont bien bien brassé et qu'ils étaient très très contents d'arriver. Leur fastidieuse montée a mis juste 9h30 ! Nous saluons leur effort, et leur bonne humeur ! Nous espérons qu'ils soient bien rentrés et nous leur souhaitons une bonne récupération...Nous serons heureux de les revoir cet été réussir dans de meilleures conditions le sommet de la Grande Ruine !

Il est vrai que nous conseillons aux raquettistes ou aux piétons de venir profiter de la belle course qu'est la Grande Ruine plutôt à la belle saison !

Mercredi 8 Mai :

Très belle journée, le soleil ne nous quitte pas depuis ce matin, cela nous change des longues périodes de brouillard. Mais peut-être refera-t'il son apparition demain, qui sait? (ben en fait, c'est la météo qui nous le dit!) En tous cas, ce beau temps a permis à toutes nos cordées de profiter pleinement de la vue depuis le sommet de la Grande Ruine.

Le couloir Nord de Roche Faurio a été remonté aujourd'hui mais n'a pas été skié, les skieurs ont basculé de l'autre côté, peut-être du fait d'un horaire un peu tardif... La Barre des Ecrins, elle, a été skiée. En ce qui concerne le col du Diable, une cordée qui se serait engagée hier dedans à la montée peut confirmer qu'il n'est pas tout à fait en condition, ils ont rebroussé chemin. Nous rappellons, qu'en ce début mai, qu'il est préférable de monter au refuge à la fraîche ( le soleil chauffe fort sur les pentes enneigées et sur la tête ! ), et donc de partir assez tôt de Villar d'Arêne.

Petite curiosité rapportée par Pierre et son groupe, ils ont aperçu hier une marmotte un peu sous le col des Neiges lors de leur descente du col de la Casse Déserte, à une altitude d'environ 3200m !! Mais que va-t'elle manger ??? De même, ce matin à la brèche Giraud-Lézin ils ont pu suivre le vol d'un faucon Crécerel !! Avant-hier, ce sont les traces du lièvre variable et du renard que nous avons a pu observer autour de notre lieu de compostage... Un peu de vie animale à ces altitudes est vraiment la bienvenue !

Ce soir quelques amis sont là et c'est bien agréable... Les trois prochains jours s'annoncent chargés, quarante-trois personnes ont déjà réservé pour vendredi prochain ! Nous allons avoir du pain sur la planche !

Mardi 7 Mai :

Brève éclaircie ce matin, quand elle est là il faut la prendre sans hésiter ! Un très bon regel nocturne a permis d'avoir de très bonnes conditions de neige, de la fraîche d'une dizaine de centimètres sous un manteau neigeux regelé en tous cas sur la montée de la Grande Ruine. Du coup les gardiens de chaque vallon étaient de sortie ! Les gardiens du refuge des Ecrins se sont rendus au Pic de Neige Cordier, Nath et Frédi du Promontoire sont montés à la brèche de la Meije ( deux fois de suite tellement ce fut bon !), et nous nous sommes allés faire notre sport à la Grande Ruine, à l'unanimité ce fut très bon pour tout le monde !

La majorité des cordées qui dorment ce soir au refuge sont arrivées par le col de la Casse Déserte, la montée depuis le refuge du Châteleret est globalement en bonne condition, juste un peu délicate sur les pentes du départ crampons et couteaux obligatoires).

Ce soir Pierre, un bon ami mais aussi guide de son métier est parmi nous, de bons moments de rigolades sont à prévoir, Natacha il ne manque plus que toi !

 

Lundi 6 Mai :

Le brouillard est là ! C'est le théme de cette saison. A toutes les sauces, avec de la neige, de la pluie, du vent, de la chaleur, du froid...

Aujourd'hui celui-ci en a découragé plus d'un. Sur 23 réservations seulement trois personnes ont persévéré. Demain ils profiteront sans doute d'une superbe journée pour rejoindre le refuge du Promontoire.

Ce matin tous les passagers de la nuit dernière sont partis pour leurs projets respectifs. Certains vers la Grande Ruine, d'autres via le col de la Casse Déserte vers le Promontoire. Tous ont réussi à passer malgré le brouillard. Dans la nuit et ce matin il est tombé environ 10 cm de neige humide.

Quand la gardienne en a marre.
Quand la gardienne en a marre.
Hier, ça bullait au soleil...
Hier, ça bullait au soleil...
Aujourd'hui, le séchoir ne chôme pas, les peaux dégoulinent...
Aujourd'hui, le séchoir ne chôme pas, les peaux dégoulinent...

Dimanche 5 Mai :

Après une éclaircie furtive ce matin, un passage perturbé est maintenant sur nous. Les cordées sont tout de même bien arrivées au refuge malgré la gêne occasionnée par le brouillard. La majorité cheminera demain matin pour le sommet de la Grande Ruine, d'autres continueront vers le refuge du Promontoire, et une cordée se rendra au refuge des Ecrins. La Grande Ruine a été faite ce matin, les skieurs sont descendus bien contents. La brèche de la Somme a été skiée hier, nous n'avons pas plus d'infos sur les conditons de la descente.

Fait étonnant ce weekend est annoncé du grand beau temps, les conditions sont excellentes, cependant nous n'avons pour le moment aucune réservation du vendredi au dimanche ! 

Samedi 4 Mai :

Nous étions seuls hier soir au refuge. Ce matin nous avons eu l'occasion de nous dégourdir les jambes. Nous sommes donc montés à la Grande Ruine. Le regel de la nuit dernière fut très bon. Nous avons fait la trace tout du long (couteaux indispensables). La petite pause contemplative au sommet sous un ciel dégagé et sans vent fut très agréable. En ce qui concerne la descente, elle fut... phénoménale et c'est peu dire !

Nous avons eu la brève visite de l'équipe féminine du CAF de la région Rhône-Alpes dont Maelle une amie fait partie, heureuse surprise donc de se retrouver ensemble à Adèle ! Ils (car il y a le guide Sébastien Escande qui les encadre) sont venus du refuge du Chateleret par le col de la Casse déserte. Une partie de l'équipe s'est arrêtée au refuge pour une petite pause, pendant que les autres ont continué vers le sommet de la Grande Ruine. Nous leur souhaitons bonne continuation pour leur projet de demain ( départ du refuge de l'Alpe de Villar d'Arêne puis montée vers le sommet des Agneaux et redescente sur le Casset ! ).

Une quinzaine de personnes sont présentes ce soir, certains simplement pour le sommet de la Grande Ruine demain, d'autres pour le tour de la Meije ou encore le tour de la Grande Ruine (par le col de la Casse déserte puis le col de la Grande Ruine).

En bref, il fait bon avoir un bon regel et un beau soleil, depuis le temps qu'on attendait ça !!

Une petite éclaircie et hop on en profite !
Une petite éclaircie et hop on en profite !
Bon ben après une sympathique petite descente, il faut tout de même remonter !
Bon ben après une sympathique petite descente, il faut tout de même remonter !

Vendredi 3 Mai :

Dernière journée de mauvais temps, du moins nous l'espérons. La nuit dernière, le vent a soufflé par rafales assez fortes, nous avons même eu droit à des éclairs. Au matin, le ciel reste bien bouché et quelques averses de neige ne présageaient rien de bon pour les 8 skieurs en partance pour le refuge du Promontoire. Vers 9h30 le ciel se dégage enfin , un créneau à ne pas manquer. Ils sont finalement bien arrivés au refuge du Promontoire, les conditions de traversée de refuge à refuge semblent satisfaisantes : bonne skiabilité, et la stabilité du manteau neigeux paraît correct. Seul bémol, ils sont descendus un peu tard du col de la Casse Déserte, les dernières pentes au-dessus du Châteleret étaient donc bien mauvaises. Pour ceux qui ont encore envie de skier, de belles choses sont encore à faire. Ce soir, tout le monde a annulé au refuge, Noemie en a profité pour skier sous le refuge, ce fut une neige excellente, que du bonheur !

 

Jeudi 2 Mai :

De belles éclaircies matinales nous ont permis de mener à bien un bref héliportage. Un grand merci à Anne et Manue d'avoir pris en charge notre bag en vallée, pour sûr on vous fera un bon tiramisu ! Nous sommes donc de retour au refuge pour une dizaine de jours. Nous ouvrirons au weekend de la Pentecôte sur réservations.

Ce soir le refuge acceuille une dizaine de skieurs, ils ont tous pour objectif de rejoindre le refuge du Promontoire. Nous espérons pour eux que la météo ne soit pas aussi exécrable que prévue car déjà le temps se dégrade rapidement. Ces cinq derniers jours, il est tombé plus de 80 cm de neige mais qui ont eu le temps de se tasser. Ce matin le regel était présent dès 2000m. La neige a très bien tenue sur les faces Nord, cependant quelques jolies plaques sont parties. Le couloir du col de Roche Faurio versant Nord est tout en neige ainsi que la barre des Ecrins. Nous espérons (un peu comme d'habitude) que le soleil revienne vite... pour "un pont" ensoleillé !

 

Mardi 30 Avril :

Finalement nous ne monterons pas demain. En effet, le regel nocture sera certainement insuffisant cette nuit. De plus, le manteau neigeux trop humidifié risque d'être bien "pourri" jusqu'à 2700 m, au-dessus de cette altitude 80 cm de neige fraiche semblent être tombés... Nous estimons les conditions nivologiques trop risquées. Nous ne remonterons que jeudi, le regel devrait être meilleur. 

Quelques beaux clichés et moments sympathiques de cette saison ( pas encore tout à fait finie) se trouvent réunis sur cet album picasa, et nous vous laissons le loisir de visionner une petite vidéo réalisée par Simon Roth sur la haute route des Ecrins. Circuit effectué sous l'encadrement de Vincent Dumon guide pour Azimut : http://youtu.be/cIENS0255Z4

Bon visionnage et on vous donne des nouvelles de là haut très bientôt !

 

Lundi 29 Avril :

Le mauvais temps est bien là ! Pour occuper ces longues journées de pluie vous pouvez allez voir notre galerie d'image. Nous y avons mis un album des plus belles photos de ce début de printemps.

 

Samedi 27 Avril :

Nous voilà en bas, du fait du temps annoncé et des annulations nous avons pris le chemin de la vallée. La descente était bien bonne en haut avec 10 cm de neige fraiche sur fond dur. En dessous de 2600m le manteau neigeux est "pourri" jusqu'en profondeur. Après une pause et un brin de causette avec la gardienne du refuge de l'Alpe, nous retrouvons la verdure de la vallée. Finalement nous allons pouvoir nous faire ce petit cinéma !

Nous pensons remonter mercredi, à voir en fonction du temps.

 

Vendredi 26 Avril :

Voilà, nous confirmons après de timides éclaircies matinales, que la neige fait son retour. Selon un des groupes parti ce matin du refuge vers la vallée, une grosse purge se serait déclenchée hier dans un des goulets de la montée. Toutes les cordées ont annulé leur réservation pour ce week-end ( 77 pers. sur 3 jours). Nous restons en tête à tête avec les élèments, la montagne et les chocards qui quand on prend la peine de les observer et de s'intéresser à eux, nous donnent une belle leçon de vie ou plutôt de survie !

Les périodes de mauvais temps signifient pour nous de longues siestes à venir. En effet, trois semaines de lever à 4H30 fatiguent un tantinet, il va faire bon récupérer un peu. On espère que le mois de mai sera plus ensoleillé que son copain le mois d'avril ! Bon week-end à tous et allez au cinéma à notre place ! Nous on visionne le film "La neige, la montagne et les chocards" en 3D !

 

PS : Si vous voulez rêver d'un petit tour de la Meije installé bien au chaud et confortablement dans votre canapé, visionnez ces deux liens. Récit d'un tour entre copains, magnifiquement illustré et plein d'humour, tout ce qu'on aime ! Merci à Thibaut, Guillaume et Igor pour ce partage...et  on aura toujours quelques carottes à vous faire éplucher !

Deux premiers jours de leur tour , et les deux derniers !

Jeudi 25 Avril :

Le calme avant la tempête... nous a permi de monter à la Grande Ruine et de profiter d'une vue imprenable sur le massif de l'Oisans. Les conditions de ski sont excellentes : départ à ski du sommet de la Pointe Brevoort et du Pic Maitre, que du bon !  Ce soir, quatre personnes espèrent que la météo voudra bien être clémente pour leur projet de demain matin. Ces prochains jours, l'hiver sera de retour ! Un cumul d'environ 8Ocm de neige accompagné de vent est annoncé. Nous commençions à oublier les joies de la tempête ! Ce week-end de nombreuses réservations étaient normalement prévues. Le ballet des annulations à commencer. Cependant, il reste du monde de prévu, y aura t'il des courageux ? Afin de résoudre quelques problèmes techniques au refuge, nous projetions un héliportage  mardi prochain,  cela risque d'être bien compliqué...

 

Mercredi 24 Avril :

La météo nous fait des blagues... Ce matin au lever le doute s'est installé dans la tête des skieurs présents au refuge, le vent d'Est nous a amené une petite dépression accompagnée de nuages bien épais et même de flocons de neige... Tout le monde est parti avec une confiance limitée, il faudra attendre jusqu'à 11h avant de voir le soleil au beau fixe.

Hier, le couloir Nord du col de Roche Faurio a été skié par 4 personnes, à la jumelle çela avait l'air au top. Ce matin les couloirs de la brèche de la Somme ont été skié à leur tour. Le tour de la Meije est quant à lui en bonnes conditions jusqu'à... ce week-end ! La perturbation annoncée à l'air d'être conséquente. Le temps risque de s'engluer dans le mauvais. Affaire à suivre...

Mardi 23 avril :

Ambiance très sympathique hier soir au refuge ! Après l'effort de la montée pour les cordées, c'était farniente au soleil pour les uns et montée au Col de l'Ange pour d'autres. Au programme le soir : contemplation d'un très joli coucher de soleil où enfin la Barre des Ecrins a bien voulu montrer le bout de son nez. La plupart des groupes sont partis tôt ce matin (lever 4H30), goûter aux joies  d'un lever de soleil depuis le sommet de la Grande Ruine, certains continuent leur chemin vers le Col de la Casse Déserte pour rejoindre le refuge du Promontoire. D'autres redescendent directement en vallée. Une cordée se dirige vers le Col Emile Pic pour basculer ensuite sur le refuge des Ecrins, une autre rejoindra le refuge du Glacier Blanc. Le regel a été très bon, les conditions redeviennent printanières. Un vrai "yoyo" ce printemps ! En tous cas, merci aux différents groupes d'hier soir pour leur bonne humeur, et merci pour le partage du Génépi de Venosc et du Limoncello de Nice ! Malheureusement, l'année dernière les Mélèzes n'ont pas fleuri nous n'avons pas pu élaborer notre petite liqueur de Mélèze, à charge de revanche donc pour le "digo" des gardiens!

Merci, aux filles de Chamonix pour le papotage partagé au petit-déjeuner, on vous souhaite de beaux moments dans les Ecrins !

Lundi 22 Avril :

Le beau temps est là ! Peut-être pas pour longtemps, déjà des nuages nous encerclent. Hier soir, nous avons eu droit à un coucher de soleil sublime. Malheureusement, nous étions seuls pour en profiter. Cette semaine grâce à l'amélioration de la météo, de nombreux skieurs ont projeté de faire des raids à skis en Oisans, néanmoins il reste de la place dans notre "grand" refuge.

Comme nous le pensions, la neige a bien tenu sur les couloirs Nord. Le couloir Nord de Roche Faurio est presque totalement en neige, avis aux amateurs.

Dimanche 21 avril :

Voilà, notre groupe de cinq qui n'a pas pu passer la Casse Déserte hier, est finalement reparti pour la vallée après avoir attendu une fenêtre météo. Les éclaircies annoncées au-dessus de 2500m se font très timides. Ce groupe a passé malgré eux deux nuits consécutives au refuge, nous les remercions de leur sympathie et leur souhaitons un bon retour !

Le vent d' Est a du mal à faiblir. Le mauvais temps a découragé pas mal de monde, nous sommes donc seuls ce soir. Une petite pause avant de retrouver les beaux jours et les skieurs qui vont avec. En attendant c'est ménage en musique, pétrissage de pain "party" et concerto de trompette (non je plaisante, c'est plutôt cassage des oreilles !!)! Bonne fin de week-end.

Au lever du jour, le ciel est déjà bien bouché, un vent violent suivra peu de temps après.
Au lever du jour, le ciel est déjà bien bouché, un vent violent suivra peu de temps après.

Samedi 20 Avril :

On rechausse les bottes, on ressort les moufles, bonnets et doudounes, le chemin des toilettes est à pelleter tous les quarts d'heure, pas de doute l'hiver « is come back »! A 7h, il faisait -7°C ! Ce matin, cinq personnes ont tenté de rejoindre le Promontoire par le col de la Casse Déserte. Un vent violent (plus de 80km /h) et de belles accumulations de neige les ont contraints à rebrousser chemin, la chaleur du refuge, un bon plat de ravioles les a vite revigorés... En tous cas, ils ont pris l'air, ça c'est sûr !

Il est tombé entre 30 et 40 cm de neige avec des rafales assez violentes, donc prudence ! Demain, nous on fait bronzette, enfin on espère. En effet, au-dessus de 2500m sont normalement prévues de belles éclaircies. Depuis l'ouverture, nous comptons plus d'annulations que de nuitées. Nous n'avons pas beaucoup de recul en ce qui concerne ce refuge, mais il nous semble que ce printemps est décidément bien capricieux.

 

Vendredi 19 avril :

Zéro degré à 7h, ce matin comme les autres matins le regel a été moyen. Les nuages arrivés hier soir, nous apportent maintenant de la neige. Dans la matinée le vent était de la partie mais il semble vouloir se calmer cet après-midi. La limite pluie neige se situe aux alentours de 2500m. Cette douceur fera que peut-être les faces Nord seront un peu moins en glace. Amateurs de pentes raides : "à vos skis!" Dimanche nous espérons le retour de belles éclaircies. Il est prévu un cumul d'une vingtaine de cm de neige entre aujourd'hui et demain. En attendant, on s'affaire à la réalisation du pain "bio" maison !

On en profite aussi !
On en profite aussi !

Jeudi 18 avril :

On se croirait en été! Ici juste la neige nous rappelle que nous sommes bel et bien en période de ski de montagne! Ce matin, la Grande Ruine a était faite par une dizaine de skieurs. Un autre groupe est parti en direction du col Emile Pic pour rejoindre le refuge des Ecrins, et deux personnes vers la Bérarde via le col de la Casse Déserte (après avoir attendu que la neige transforme, la descente selon eux fut excellente). Parti très tôt, un jeune skieur bien en forme a mis 4h pour rejoindre le sommet de la Grande Ruine depuis le parking du Pied du Col. Il s'acclimate à Adèle en vue d'un raid de ski-alpinisme sur des sommets de plus de 4000m. Demain, si le temps le permet, il remonte là haut. Nous avons profité nous aussi du beau temps et sommes allés nous ballader au pied de la Grande Ruine. La trace est très bonne; descendus vers 9h la neige décaillée était excellente. Aurélien est parti goûter à la chaleur briançonnaise le temps d'une journée, il sera de retour demain matin dans une ambiance plus fraîche et sûrement plus humide...bon courage!

 

Le tour de la Meije vue par des skieurs réalisé du 15 au 17 Avril sur C2C

A notre arrivée au refuge lors de l'ouverture
A notre arrivée au refuge lors de l'ouverture

Mercredi 17 avril :

Après un meilleur regel nocturne, les conditions de ski étaient bien meilleures que la veille. Un guide et ses cinq clients partis à 5h30 se sont fait plaisir dans la descente de la Grande Ruine après avoir profiter d'un lever de soleil au sommet. Ils sont repartis vers le refuge de l'Alpe de V.A. Ce soir nous acceuillons un groupe en formation de la FFS, et trois autres groupes. C'est farniente au soleil sur la "terrasse"... il fait encore très chaud aujourd'hui. On ne sait plus où mettre l'eau de fonte! Demain promet d'être encore une belle journée mais le temps semble se dégrader à partir de vendredi... Un peu de fraicheur ne fera pas de mal. En debut de semaine prochaine, de belles journnées s'annoncent pour le ski !

 

A voir sur C2C une sortie du 13 Avril sur le col de la Casse Déserte.

Mardi 16 Avril :

Quelle chaleur ! Nous passons de l'hiver à l'été en sautant la case printemps. Les avalanches grondent de toutes parts. A notre altitude elles restent de tailles modestes mais quelques centaines de métres plus bas de vrais monstres dévallent les pentes !

Ce matin le regel était inéxistant autour du refuge. Le manteau neigeux est "pourri" jusqu'en profondeur, méfiance. Les réveils se font tôt pour limiter les risques. Aujourd'hui deux skieurs partis à 3h du refuge de l'Alpe ont enchainé Neige Cordier et la montée au refuge soit plus de 2700 m de dénivlés sous le canniard... Ils ont bien mérité un bon plat de Ravioles et des crêpes maison.

 

Des compte-rendus de sorties sur Skitour :

- Tour de la Meije réalisé du 12 au 15 avril

- Bréche de la Somme le 14 Avril

Lundi 15 avril:

Depuis dimanche 7 avril, nous avons subi deux jours consécutifs de tempête amenant beaucoup de neige et des pointes de vents à 120 km/h. Un panneau solaire nouvellement posé (qui nous apporte enfin l'électricité au refuge) a bien failli descendre dans la vallée!

Depuis hier, le grand beau tant attendu s'est enfin installé. Le refuge prend enfin vie, beaucoup de monde était présent ce weekend. Ont étaient tracés et sont en bonnes conditions: la montée au refuge, la liaison avec le vallon des Etançons, la Grande Ruine, ainsi que le couloir Nord de Roche Faurio, la liaison avec le Glacier Blanc via le col Emile Pic... Le tour de la Meije a enfin était bouclé. Si le beau temps veut bien persister, le ski en Oisans risque d'être bien agréable. Après la tempête de mauvais temps et de "skieurs" au refuge nous avons eu enfin le temps d'installer internet , ça y est cela fonctionne, la modernité est avec nous ! Cependant les réservations se font toujours par téléphone.

Dimanche 7 avril :

Quelle magnifique journée en Oisans ! Aujourd'hui le dicton "qui écoute la météo reste au bistrot" était de mise... Hier soir sur 19 réservations seul un groupe de 6 skieurs a bravé le brouillard à couper au couteau : chapeau au guide. La récompense ce matin avec un magnifique lever de soleil et des conditions au top sur la Grande Ruine.

A été fait aujourd'hui : couloir sud du col de l'Ange, traversée Planchard/Etançons par le col de la Casse Déserte (en bonnes conditions), la Grande Ruine et du côté des Etançons, la jonction Promontoire/glacier de l'Homme qui lui aussi est en bonnes conditions. Toutes les étapes du Tour de la Meije sont donc prêtes à vous accueillir.

Au refuge nous commençons à prendre nos marques et aussi à profiter un peu du cadre grandiose qui nous entoure (col des Neiges et col de l'Ange).

Seul bémol : pas d'électricité pour le moment, ça complique la vie !

Nous rappellons que nous n'avons pas internet au refuge, les réservations se font donc par téléphone.

La nuit dernière un renard est venu à la rencontre du compost et des nouveaux gardiens... à 3200 m !

Mercredi 3 avril :

Nous sommes bien arrivés au refuge. Une journée magnifique avec beaucoup de neige là-haut.

Les conditions nivo semblent plutôt correctes. Merci à Claire et Manu du coup de main pour l'héliportage.

Au refuge tout se présente bien sauf le manque d'électricité ce qui ne nous empêchera pas de vous recevoir avec grand plaisir là-haut.

 

Mardi 2 avril :

Ca y est demain c'est le grand jour ! Tous les éléments sont enfin réunis, nous décollerons au matin pour le refuge. Nous estimons à 3,5 tonnes de charge à monter. Sans doute pas mal de pelletage nous attend à l'arrivée!

L'héliportage est souvent un moment intense et stressant. Il sera bon d'apprécier et de retrouver le calme de la montagne une fois l'hélicoptère parti ravitailler d'autres refuges.

Dans un premier temps nous n'aurons pas internet au refuge, dès que nous serons équipés du 220V nous pourrons mettre à jour cette page. En attendant pour plus d'infos sur les conditions, n'hésitez pas à nous appeler au 04.76.79.92.14.

A bientôt là haut et cette fois pour de bon !!

Vendredi 29 mars :

Au vu de la météo de jeudi et vendredi, pas de regret, les nuages, la pluie et la neige ne nous auraient pas laissés monter. L'héliportage des refuges de l'Oisans est donc reporté au mercredi 3 avril, en espérant avoir plus de chance ce coup-ci.

Ce contre-temps après plusieurs mois de préparation est un peu frustrant pour nous, nous avons hâte de passer au concret. Une chose est sûre, nous n'allons pas manquer de neige ce printemps !

Jeudi 28 mars :

Bon il fallait s'en douter, la danse du soleil ne servira à rien vendredi matin! L'héliportage sera une nouvelle fois reporté, peut-être une chance pour le mardi 2 avril, à confirmer en fonction de la météo. Nous annulons par conséquent les réservations de ce week-end. Du fait de fortes chutes de neige et d'un vent important en altitude les conditions nivologiques risquent de se déteriorer. Attention donc ! Le refuge d'hiver reste ouvert.

Mercredi 27 mars :

Pour cause de mauvais temps annoncé demain, l'héliportage initialement prévu le 28 mars sera reporté à vendredi 29 mars, si une fenêtre météo veut bien pointer le bout de son nez. Dans les trois prochains jours, il devrait neiger 60cm... on ne manquera certainement pas de neige ce printemps... les pelles à neige ne vont pas chômer !

Nous avions projeté de mettre à jour ce bulletin quotidiennement à partir du refuge, malheureusement l'installation électrique ne nous permettra pas de l'envisager tout de suite.

Nous espérons prendre nos quartiers d'altitude rapidement et vous retrouvez là haut sous le soleil haut-alpin (qui nous fait bien défaut en ce moment).

Samedi 2 Mars :

Au reveil grand beau, celui des Hautes Alpes, pas de vent, -9 C° et un superbe lever de soleil. Après avoir fini l'inventaire nous décidons de skier un peu avant de redescendre. Nous tentons de monter au col de l'Ange par son couloir sud. Joli but, 100m au-dessus du refuge, nous entendons la désagréable chanson de la plaque à vent accompagnée de fissures peu avenantes...vite on se casse ! Peu après, la cordée engagée dans la montée de la Grande Ruine se fera bousculer par une avalanche, fort heureusement sans gravité...ouf. Des photos sur notre page Facebook.

Vendredi 1 Mars :

Au menu du jour : inventaire et état des lieux avec la STD. Le matin montée en hélico dans le mauvais temps... ça passe de justesse. Puis s'en suit toute une journée de travail pour comprendre comment fonctionne le refuge que ce soit l'électricité, le gaz, l'eau, le téléphone, la radio de secours... beaucoup de boulot et encore beaucoup de questionnement. Le temps restera bouché quasiment toute la journée, avec un peu de vent de Sud Est. Il y a entre 15 et 20 cm de neige fraiche bien soufflée.

Le soir deux skieurs nous rejoignent dans l'idée de faire la Grande Ruine et de basculer sur le Châtelleret le lendemain. Bonne soirée dans un refuge bien frais (2 C°).

Vendredi 22 Février :

Aller-retour au refuge à ski. Grand beau, grand froid (autour de -20c° vers les sources de la Romanche), personne à l'horizon un lieu bien sauvage en cette saison. Néanmoins à notre plus grande surprise la trace a été faite par un groupe de randonneurs il y a quelques jours. Après une halte au refuge ils sont repartis en direction du col de la Casse Déserte et ont dû redescendre côté Etançons.

La quantité de neige n'est pas celle attendue, il y en a malgré tout suffisamment pour la saison. (voir les photos sur la page Facebook du refuge)

Le refuge est en bon état (merci Sylvie et Sebastien) à part une porte de secours restée ouverte, je vous laisse imaginer le dortoir...

La neige est dans l'ensemble restée poudreuse hormis les pentes les plus exposées au soleil, on y trouve alors de la bonne "croutasse", que du bonheur !

 

Pour plus d'informations ou réservation 04.76.79.92.14

 

Retrouvez toute l'actualité sur la page Facebook du refuge.


Le refuge Adèle Planchard appartient à la STD

"Aujourd'hui, la STD poursuit dignement l'œuvre de ses prédécesseurs

Club de montagne de 250 adhérents qui organise des sorties collectives en Alpinisme, Escalade, Ski de randonnée et Randonnée pédestre, elle forme des cadres et initie les débutants aux différentes pratiques alpines.
Son activité refuge est toujours aussi importante, elle possède et gère 5 refuges dans les différents Massifs du Dauphiné : Le Soreiller, la Selle, A.Planchard , J.Collet, la Fare."