Mercredi 24 mai :

Il y a des fois où la vie nous réserve de très rudes épreuves. Dimanche dernier, Aurélien le gardien a été victime d'un grave accident de parapente, sa vie n'est pas en danger, cependant les blessures sont importantes et la convalescence sera très longue. Le pire heureusement a été évité, c'est bien là l'essentiel. Il faut donc maintenant s'armer de patience, sagesse et de force, ce dont Aurélien regorge. Il aura toutes les qualités pour s'accrocher et se remettre au mieux de cette épreuve. Les sommets de l'Oisans, les chocards, l'hermine du refuge et la gardienne attendent son retour avec impatience. Il nous manquera beaucoup cet été, c'est certain !

A la gardienne maintenant de naviguer au mieux sur cette période houleuse à quelques jours de la saison estivale 2017, et de mener à bon port le refuge. Il y a tout à penser et tout à faire, et avant tout chercher une personne apte à s'investir durant cette nouvelle saison. Les démarches sont urgentes et paradoxalement longues. Ainsi, nous avions prévu d'ouvrir les deux premiers weekend de juin mais nous nous voyons dans l'obligation d'y renoncer, nous en sommes désolés. Nous n'ouvrirons donc pas le weekend du 4 juin, ni celui du 11 juin.

Nous serons donc ouvert à partir du 16 juin en continu jusqu'au 10 septembre. A bientôt là-haut !

Pour toutes informations avant le 16 juin, vous pouvez contacter la gardienne au 06.03.49.39.98.

Jeudi 4 mai :

Nous prendrons ce midi la décision commune entre gardiens du refuge du Châtelleret, du Promontoire, de l'Aigle et nous-mêmes d'ouvrir ou non ce weekend. Pour le moment la tendance météo est loin d'être encourageante. On vous laisse apprécier par vous-mêmes le bulletin météo France de ce matin pour les Hautes-Alpes : Cf ci-dessous.

A 20h : après concertation nous avons fait le choix de ne pas monter au refuge pour ce weekend du 8 mai. Ce choix a été pris en rapport aux mauvaises conditions météorologiques et nivologiques à venir. Cela concerne le refuge du Châtelleret, du Promontoire, de l'Aigle et nous-mêmes.

 La saison s'achève donc là. Vous avez été nombreux à profiter de belles conditions pour le ski de randonnée. La fréquentation dans le massif de l'Oisans a rarement été aussi conséquente ! Un grand merci à tous ceux qui sont passés à Adèle ce printemps, et à tous ceux qui ont donné un coup de main au gardien quand par obligation personnelle la gardienne a dû malheureusement s'absenter et le laisser seul "à bord". Mea culpa le journal de bord de fait a donc été laissé de côté.

On vous souhaite un bon printemps sous un peu plus de soleil ! L'ouverture estivale se fera à partir de la mi-juin. Cet été plusieurs travaux seront réalisés au refuge : installation de toilettes sèches à l'intérieur du refuge ( un grand pas dans l'histoire du refuge... qui changera la vie des gardiens et de tous !! ), et un captage d'eau sera effectué sous le glacier ( de l'eau coulera enfin au refuge en été !...deuxième grand pas dans l'histoire du refuge ! ).

A bientôt là-haut !

 

JEUDI 4 DE NOUVEAU HUMIDE

Le soleil se fait bien discret tout au long de la journée, quelques éclaircies apparaissent en matinée mais de nombreux nuages bas se suivent par la suite. Des précipitations de faible intensité ont alors lieu tout au long de l'après-midi et début de nuit. Elles sont neigeuses dès 1600/1800m en matinée puis plutôt 1900/2100m ensuite. Globalement, les cumuls sont compris entre 5 et 10cm. Températures toujours basses, de 12 à 15 degrés en vallées et 5/6 degrés à 2000m. Vent de secteur Sud à 20/30 km/h en vallées, 30/50 km/h d'Ouest à Sud à 3000m.

VENDREDI 5 BELLE JOURNEE

Les nuages s'évacuent au cours de la nuit de jeudi à vendredi avec le retour d'un temps plus sec. On observe donc une journée durant laquelle les éclaircies prédominent avec seulement quelques passages nuageux en altitude. Les températures redeviennent de saison avec 16 à 22 degrés en vallées et 10/11 degrés à 2000m. L'isotherme 0 degré s'élève progressivement vers 3400m. Le vent souffle de manière variable combiné aux brises en vallées, il est d'Ouest à 40/60 km/h sur les sommets.

SAMEDI 6 NOUVELLE DEGRADATION

Le ciel reste très nuageux tout au long de la journée et les premières précipitations ont lieu en milieu de nuit de vendredi à samedi. Elles continuent tout au long de la journée avec une intensité assez importante, elles sont neigeuses au dessus de 2800/3000m dans un premier temps puis plutôt vers 2300/2500m l'après-midi. Les cumuls sont de l'ordre de 10 à 20mm sur la plupart des massifs voire 30cm par endroits. Les températures sont entre 14 et 19 degrés en vallées, plutôt 8/9 degrés à 2000m. Le vent souffle lui de Sud à Ouest à 40/50 km/h en vallées, 50/70 km/h d'Ouest en altitude.

TENDANCE POUR LES JOURS SUIVANTS

DIMANCHE 7 ET LUNDI 8 BIEN HUMIDE

Le temps reste riche en précipitations pour ces deux journées avec des précipitations qui sont continues tout au long des journées mais d'intensité faible. Les températures sont à la hausse et gagnent de 2 à 3 degrés sur les normales. Le vent général est de Nord-ouest.

MARDI 9 ET MERCREDI 10 NUAGEUX

Un temps plus sec est attendu pour ces deux jours avec même quelques éclaircies pour la journée de mardi. Les températures s'élèvent encore pour atteindre 4/5 degrés au dessus des normales. Le vent général est d'Ouest.

JEUDI 11 ET VENDREDI 12

Une nouvelle dégradation pluvieuse est attendue pour ces deux journées. Les températures baissent de quelques degrés.

 

Indice de confiance
Pour dimanche 7 et lundi 8, l'indice de confiance de la prévision est de 3 sur 5 ; pour mardi 9 et mercredi 10, il est de 2 sur 5.

 

Mardi 2 mai :

Le gardien est descendu du refuge. Le refuge est donc temporairement plus gardé. Nous remonterons le weekend prochain en fonction des réservations et des conditions météorologiques.

 

Samedi 15 avril :

Du monde en montagne pour ce weekend de Pâques ! Les conditions sur les principaux itinéraires depuis Adèle sont toujours bonnes. Ce soir, le refuge est complet : 53 personnes dormiront au pied de la Grande Ruine ! Le gardien et son équipe de choc du weekend sauront vous accueillir au mieux et dans la bonne humeur...Une belle soirée en perspective mais attendez-vous à être tout de même un peu serrés...une bonne façon de se réchauffer !

Mercredi dernier, la gardienne a dû malheureusement descendre en vallée pour une durée encore indéterminée. Toutes nos excuses à tous ceux qui suivent avec plaisir notre journal de bord. Mais nous en sommes désolés, il sera pour le moment difficile de le tenir à jour régulièrement.

Un grand merci à Corinne, Séverine et Eric pour votre aide précieuse et vos sourires, à Anne pour le coup de main à l'héliportage !

A tous ceux qui montent au refuge ces prochains jours : "n'hésitez pas... un coup de main au gardien est toujours le bienvenu !"

Bon weekend chocolaté à tous !

Mardi 11 avril :

Encore une belle matinée suivie d'une après-midi qui s'ennuage. Les températures sont un peu plus fraîches que celles des jours passés... pas facile pour la gardienne de faire sécher son linge qui a tendance à geler sur le séchoir !

Le réveil s'est fait à 7h pour les cordées, une vraie "grasse mat" pour nous... dommage que nous soyons "programmés" pour nous réveiller à 5H !

La plupart des skieurs ont traversé le col de la Casse Déserte après un détour au sommet de la Grande Ruine, certains dormiront au refuge du Châtelleret ou au Promontoire, d'autres reviendront sur Villar d'Arêne après avoir réalisé le tour de la Grande Ruine. Une cordée devrait rejoindre le refuge des Ecrins par le col Emile Pic.

Nous sommes dans le creux de la vague. En ce début de semaine, nous profitons de quelques journées un peu plus calmes avant le "rush" du weekend de Pâques. Nous prévoyons un héliportage pour vendredi prochain. En terme de fréquentation, nous sommes bien au-dessus à date équivalente des moyennes de nos précédents printemps. Tant mieux car la saison risque d'être courte si la douceur continue ! On chausse dorénavant sous le refuge de l'Alpe de Villar d'Arêne et le parking d'été est accessible en voiture.

Ce soir, nous accueillons une vingtaine de personnes dont quelques amis de longue date...La soirée promet d'être agréable !

 

Lundi 10 avril :

Un grand ciel bleu nous a honoré de sa présence ce matin et puis le scénario coutumier se rejoue : nous passons nos après-midi sous des cumulus inoffensifs. Pour la première fois de la saison, nous avons vu bondir furtivement entre les blocs notre hermine qui arbore déjà ses couleurs estivales. Peut-être le signe que la saison de ski de printemps sera courte ! En tous cas, nous sommes bien heureux de cette nouvelle compagnie.

Nos cordées d'hier soir ont rejoint le refuge du Promontoire ou du Châtelleret  ou ont simplement terminé leur tour de la Meije en rejoignant la Bérarde par le col de la Casse Déserte. Trois skieurs ont rejoint le refuge des Ecrins par le col Emile Pic.

Ce soir, nous retrouvons une certaine tranquillité. Nous recevons 17 personnes dont parmi elles le groupe de ski-alpinisme de la FFCAM des Hautes-Alpes qui avant de retrouver la douce Adèle s'est offert un petit détour au col Emile Pic ou 2500 m de dénivelés dans "les pattes", c'est pas mal...la sieste promet d'être bonne !

Dimanche 9 avril :

Pour résumé la journée : c'est tout beau, tout chaud ! Seuls quelques cumulus bourgeonnent au-dessus des sommets voisins mais pour le moment on ne craint aucune averse par ici.

Hier, nous avons battu notre record de fréquentation. 57 personnes passaient la nuit au refuge. Pour nous ce fut bien "sport", mais la bonne ambiance aidant, tout s'est très bien déroulé. Un grand merci à tous ceux qui ont mis la main à la pâte ou dans la plonge spontanément !

La plupart des cordées étaient présentes pour le tour de la Meije soit par la traversée classique du col de la Casse Déserte, soit en empruntant le col de la Grande Ruine puis le col du Pavé. Nous avions des cordées pour le sommet de la Grande Ruine ou le tour de la Grande Ruine. Avis aux amateurs de pentes raides : le couloir nord de Roche Faurio est skié ces derniers jours régulièrement et l'on nous rapporte qu'il est toujours en bonnes conditions.

Ce soir, nous accueillons 30 skieurs dont certains sont partis ce matin du refuge de l'Aigle : une belle bambée ! Le début de semaine prochaine s'annonce un peu plus calme...ce sera peut-être à notre tour de dessiner quelques virages dans cette neige bien printanière maintenant.

 

Samedi 8 avril :

Enfin, un week-end sous le soleil ! Le regel a été très bon cette nuit. Les cordées profitent de très belles conditions sur la voie normale de la Grande Ruine, le tour de la Meije, le couloir nord de Roche Faurion ( skié régulièrement ces derniers jours ), les traversées dans les deux sens via le col Emile Pic, le col de la Grande Ruine ou du Pavé ( ce dernier a été skié côté vallon des Etançons aujourd'hui ).

A midi, la neige du toit fond efficacement, nous commençons à remplir notre cuve pour le début de l'été prochain. En terme d'eau par ici, il est bon d'être prévoyants !

Le refuge est plus que complet aujourd'hui, nous accueillons 56 personnes...Un peu ( beaucoup ) de pain sur la planche pour nous...En effet, on en a jamais coupé autant !

Bon week-end à tous !

 

Vendredi 7 avril :

La fraîcheur du petit matin a rapidement laissé place à la chaleur...L'Iso O a décidé de s'envoler...le manteau neigeux crépite au soleil !...On a vu arriver au refuge quelques skieurs bien liquéfiés aujourd'hui...La casquette et une gourde bien pleine ne sont pas de trop pour les jours à venir !

Le tour de la Meije ne désemplit pas. Plusieurs cordées ont rejoint ce matin le refuge du Promontoire par le col de la Casse Déserte. D'autres se sont rendues au sommet de la Grande Ruine .

Ce soir, petite pause dans cette semaine chargée. 23 personnes sont présentes. Demain, nous affichons complet !

Certains skieurs nous ont rejoint depuis le refuge des Ecrins via le col Emile Pic ( bonne neige sur le haut puis neige très hétérogène sur la partie basse ). Deux skieurs sont passés à Neige Cordier avant de remonter au refuge. Deux autres se sont offerts le couloir nord de Roche Faurio ( couloir skié par au moins 4 personnes ce matin - bonnes conditions ) avant de s’asseoir devant une belle omelette. Une cordée est partie de la Bérarde ce matin, ils ont basculé via le col du Pavé sur le vallon du Pavé ( bonnes conditions, bonne neige ) pour remonter chez nous. D'autres viennent du refuge du Châtelleret via la remontée du glacier de la Grande Ruine et le col de la Casse Déserte. Aujourd'hui, on fait donc dans la diversité des itinéraires ! Les conditions sont bonnes faut donc en profiter...tant qu'il y a encore de la neige parce que si cette chaleur continue, c'est pas gagné qu'elle reste encore très longtemps...On verra bien !

Jeudi 6 avril :

Hier, nous composions avec giboulées et brouillard. Cela n'a pas empêché à une cinquantaine de personnes d'arriver à bon port au refuge et de nous offrir une soirée d'anthologie ! Les tablées béarnaises et belges ont poussé la "chansonnette", la cuisine s'est transformée en dancingfloor salsa, la guitare a été accordée ( merci Isa ) et Bernard Lavilliers est apparu, on ne savait pas qu'il était guide de haute-montagne aussi ! Bref, un très bon moment partagé avec tous ceux présents hier soir, on s'en souviendra...Un grand merci à Isa, Jordi et Julien qui se sont vite transformés en aide-gardien : votre formation est validée, vous revenez quand vous voulez !

Nous gardons toujours la tête dans le guidon...c'est qu'avec le retour du beau temps, les vacances, il y a du monde en montagne !

La traversée vers le Promontoire ou le Châtelleret par le col de la Casse Déserte a été skiée par plusieurs cordées. Le sommet de la Grande Ruine a été réalisé aussi. Des cordées se sont rendues au refuge des Ecrins via le col Emile Pic ( bonnes conditions ). Le couloir nord de Roche Faurio a été skié ce matin, apparemment en bonnes conditions.

Cette après-midi, 28 personnes se délassent sur la terrasse maintenant que le vent du nord ( soutenu ce matin ! ) veut bien nous laisser tranquilles. Parmi elles, 17 italiens ne seront pas dépaysés par le repas qu'on leur propose ce soir ! Mama mia !

Mardi 4 avril :

La journée a commencé sous le soleil puis les nuages se sont imposés petit à petit. Le sommet de la Grande Ruine est cette après-midi pris.

De nombreuses cordées ont traversé le col de la Casse Déserte pour rejoindre le vallon des Etançons. Certains skieurs ont fait le détour par le sommet de la Pointe Brevoort. Six skieurs ont descendu le glacier des Agneaux ( neige poudreuse sur le glacier puis neige croûtée sur la partie basse ) après avoir remonté le col Emile Pic, ce dernier à la montée est en conditions délicates car sec ! La liaison refuge de l'Alpe de Villar d'Arêne - refuge des Ecrins s'est aussi faite en remontant le glacier des Agneaux. 

Le tour de la Grande Ruine a été tracé par le col de la Grande Ruine et est en très bonnes conditions ( neige poudreuse ) !

Le manteau neigeux est transformé en versant sud, sur les autres orientations c'est en cours !

Ce soir, nous accueillons 24 personnes, certaines ont été mises à contribution pour l'épluchage. Merci au PGHM des Vosges : quel talent de cuisiniers ! Aussi fort au secours qu'à la popote...cela méritait bien une bonne bière !

Demain, le refuge est presque complet, il nous sera certainement difficile d'écrire un petit mot...La suite au prochain épisode !

Lundi 3 avril :

Au petit matin certains sommets étaient encore bien ennuagés. Au fil des heures le ciel s'est dégagé laissant apparaître des faces totalement plâtrées. Le vent de secteur sud-est est enfin tombé, seules quelques rafales de secteur nord-est soufflaient encore dans une ambiance bien rafraîchie. Cet après-midi le soleil est de retour, ça chauffe, la terrasse abandonnée depuis quelques jours reprend vie !

Notre cordée espagnole s'est rendue au sommet de la Grande Ruine puis a traversé le col de la Casse Déserte pour rejoindre le refuge du Promontoire. Nous entamons une semaine assez chargée, où nous risquons d'avoir sacrément la tête dans le guidon ! Ce soir nous accueillons 33 personnes, la plupart présentes pour le tour de la Meije ou simplement pour le sommet de la Grande Ruine.

Des cordées ont fait demi-tour dans leur ascension du glacier des Agneaux pour rejoindre le col Emile Pic : trop de neige et un doute sur la nivologie. La quantité de neige sur les faces ouest et nord-ouest semble très importante, ajouté à cela le vent fort de secteur sud-est de ces derniers jours, la prudence est de mise ! Avec le retour du beau temps et de la chaleur, le manteau neigeux risque de transformer rapidement, tant mieux ! Merci à la cordée qui nous a gentillement monté pommes du pays et de belles noix, ce sera savouré à sa juste valeur : ) !

 

 

Dimanche 2 avril :

C'est un dimanche dans la purée de pois avec parfois la joie de quelques éclaircies éphémères...Encore beaucoup de vent de sud-est par ici. Difficile au refuge de savoir combien de neige fraîche est tombée puisque zones pelées alternent avec des zones d'accumulation. Un groupe de trois catalans qui a fait la trace ce matin, estime entre 20 et 30 cm de poudreuse tombée entre hier et aujourd'hui. Ils seront seuls au refuge à reprendre des forces ce soir. Normalement, ils traverseront demain vers le vallon des Etançons via le col de la Casse Déserte.

Le soleil devrait faire son retour à partir de demain... Il fera fleurir les skieurs en montagne !

1er avril sous la neige...
1er avril sous la neige...

Samedi 1er avril :

Retour dans l'hiver pour ce tout début d'avril, alors on ne se découvre pas d'un fil ! Il neige légèrement mais de manière continue depuis la fin de nuit dernière. Petit à petit, on comptabilise tout de même un bon 80 cm au refuge, on fait chauffer les pelles à neige et nos bras avec...On dégage la neige de la terrasse armés de nos sacs ABS ! Non ! On plaisante : poisson d'avril ! Ce bon vieux poisson nage effectivement entre les flocons depuis ce matin mais si nous avons pour le moment une dizaine de cm c'est déjà bien. La limite pluie-neige se situe aux alentours de 1500 - 1700m. Les quelques personnes qui avaient réservé pour ce soir, ont toutes annulé. Rebelote : personne au refuge ce soir ! On recharge les batteries dans le grand calme avant de retrouver un peu ( beaucoup ) d'animation la semaine prochaine. Bon mois d'avril à tous : ) !

Vendredi 31 mars :

Les bourrasques ont chahuté nos rêves cette nuit. Un vent soutenu de secteur sud-est souffle en continu depuis hier soir. Il nous a suivi tout du long de notre ascension de la Grande Ruine et a empêché le manteau neigeux de "décailler", ce qui nous a valu une descente en neige plutôt "béton"...Pas grave, partager un sommet entre amis est toujours un moment très agréable même si les conditions auraient pu être meilleures ! Nos amis, un guide et ses deux clients ont traversé le col de la Casse Déserte pour rejoindre le vallon des Etançons.

Le ciel se charge doucement mais sûrement, le vent siffle à travers les fenêtres, la perturbation s'installe. Demain, ciel bouché et précipitations devraient être présents dès le matin. Personne donc au refuge ce soir...Un peu de repos avant certainement une semaine à venir bien chargée !

Jeudi 30 mars :

Il fait chaud, c'est le moins que l'on puisse dire, heureusement le regel est très bon. Encore une très belle journée au compteur sur le massif de l'Oisans...On en profite avant le retour d'une courte perturbation annoncée pour ce week-end.

Ce matin, notre groupe de 10 polonais, un guide et ses deux clients se sont rendus au sommet de la Grande Ruine. Ils ont tous rejoint le refuge de l'Alpe de Villar d'Arêne pour de nouvelles aventures. La vingtaine d'autres skieurs ont traversé directement le col de la Casse Déserte pour rejoindre le refuge du Promontoire. Les conditions sur le "tour de la Meije" sont très bonnes. ce matin, le couloir nord de Roche Faurio a été skié par deux personnes.

Ce soir, nous accueillons huit personnes dont des amis...à notre tour de savourer un petit apéro au soleil...peut-être même que demain nous irons voir de plus près ces belles conditions !

 

 

Mercerdi 29 mars :

 Oh soleil, soleil !! Il est toujours au beau fixe pour le bonheur de tout le monde. Les chocards l'attendent avec impatience tous les matins sur leur bout de rocher car les nuits restent tout de même bien froides ! Chaleur et bon regel font que les conditions sont excellentes en montagne... tant que l'on prend la peine de se lever tôt.

Un skieur s'est rendu à la brèche Giraud-Lézin, et notre groupe de 7 a traversé le col de la Casse Déserte pour rejoindre le refuge du Promontoire. Le glacier de la Grande Ruine est en bonnes conditions.

Le couloir nord de Roche Faurio est lui aussi en bonnes conditions, il a été skié aujourd'hui par sept personnes.

Ce soir le refuge s'anime, nous comptons 31 personnes, certaines sont arrivées depuis le glacier blanc via la descente du couloir nord de Roche Faurio, d'autres depuis le refuge du Châtelleret en remontant le glacier de la Grande Ruine et d'autres depuis la vallée et le refuge de l'Alpe. Soirée cosmopolite polonais, espagnols et anglo-saxons s'acharnent à descendre notre stock de bières. La Pologne a une belle longueur d'avance, ils monteront sur le podium c'est certain...enfin s'ils arrivent encore à tenir debout ! Une cordée de quatre skieuses nous ont monté au prix d'un bel effort sous le soleil des chocolats de Pâques avant l'heure ! Un grand merci à elles voilà qui fait bien plaisir. Il y a de fortes chances aussi qu'on les mange aussi avant l'heure !

Mardi 28 mars :

Le ciel bleu a posé son camps de base au-dessus des sommets de l'Oisans. Seuls quelques légers cirrus viennent donner un peu de relief à cette platitude azurée. Sous ce soleil, le manteau neigeux transforme de plus en plus chaque jour même si à 3200m le fond de l'air reste frais.

Le sommet de la Grande Ruine a été pris d'assaut par une vingtaine de skieurs ce matin. Les conditions au vu de leurs virages réguliers dans une fine poudreuse avaient l'air très bonnes. Ils ont poursuivi leur course via le col de la Casse Déserte pour rejoindre le refuge du Châtelleret ou le refuge du Promontoire...Au passage nous saluons Mélanie la gardienne du refuge de l'Olan et Cloé la gardienne du refuge de Leschaux venues dormir hier au refuge... nous leur souhaitons à tous un bon tour de la Meije !

Huit skieurs profitent de la terrasse aujourd'hui...Ils partiront eux-aussi demain pour le tour de la Meije.

Jeudi certainement le couloir nord de Roche Faurio sera tracé...n'hésitez pas à aller regarder les conditions sur les photos de la gallerie ci-dessus !

Lundi 27 mars :

Nous voilà de retour au refuge sous le soleil dans une ambiance magnifique. Les conditions pour la montée au refuge sont très bonnes. Les pistes de ski de fond du départ sont encore bien enneigées. Vers le Pas d'Anna Falque on déchausse que rarement, puis tout se fait à ski jusqu'au refuge. Les trois journées consécutives de mauvais temps ont fait le plus grand bien. On peut estimer vers les sources de la Romanche 50 à 60 cm de neige fraîche. RAS en ce qui concerne la stabilité du manteau neigeux sur l'itinéraire de montée du refuge. Nous avons été agréablement surpris de trouver une neige transformée quasi tout du long ( prudence en face nord ! ). Ce soir nous accueillons 21 personnes, si tôt arrivés nous n'avons pas chômé. Toutes les cordées sont présentes pour le Tour de la Meije et iront faire un détour par le sommet de la Grande Ruine avant de rejoindre le refuge du Châtelleret ou du Promontoire.

 

Dimanche 26 mars :

Sur le Briançonnais, hier soir la neige s'est invitée jusqu'à l'Argentières-la-Bessée. Retour de l'hiver le temps de quelques jours mais déjà le soleil a fait son retour et la douceur aussi : ça fond de partout en vallée ! Nous remontons au refuge demain matin. Pour quelques infos sur les conditions actuelles en montagne, nous vous invitons à vous rendre sur le site du Promontoire : par ici ! A bientôt depuis un peu plus haut !

 

Samedi 25 mars : 

Nous restons en contact avec les gardiens du refuge des Ecrins, de l'Aigle et du Châtelleret qui ne sont pas descendus avant l'épisode neigeux. Après concertation la plus grande prudence est de mise actuellement en altitude. Nous vous faisons suivre cette mise en garde collective :

A 11h ce samedi 25 mars

ATTENTION INFOS DES GARDIENS EN MONTAGNE :
Si tout paraît relativement calme en vallée, les infos que nous avons sur les conditions en altitude doivent nous inciter à une grande prudence, notamment pour demain dimanche et lundi. Cette nuit le vent a encore soufflé très fort en haute montagne. Les transports de neige sont importants voir impressionnants. Il est fort probable que de grosse plaques se soient formées.
Au dessus du Chatelleret, Charles (le gardien) a observé une belle plaque qui est parti spontanément ce matin vers 2600m en versant exposé Est.
Au refuge des Écrins 3100m, Jef (le gardien) confirme les 50/60cm avec du gros vent d'Est, des plaques et une cohésion peut être aléatoire sur les couches anciennes.
Louis à l'Aigle a déclenché ce matin une plaque de 50cm d'épaisseur en sortant sur la petite butte de son refuge en exposition ouest. Le vent d'Est Nord Est souffle ce matin à 100km/h au moins.
Dans l'hypothèse où la stabilisation pourrait être relativement rapide (?) en versant ensoleillé, ce ne sera pas encore le cas pour demain. Il va de soit qu'il est préférable d'attendre 2 ou 3 jours de beau temps pour les versants froids Voir impérativement les BRA de ce soir et les jours à venir..."

Vendredi 24 mars :

Nous sommes toujours en vallée. Quelques infos sur les prévisions météo par ici et les conditions nivologiques actuelles par  .

Nous vous tiendrons au courant de notre remontée bien évidemment ! 

 

Mercredi 22 mars :

Un guide et ses deux clients se sont rendus sur la voie normale de la Grande Ruine ce matin. Les nuages ont rapidement pris le dessus. La perturbation attendue s'installe sur l'Oisans pour plusieurs jours. Personne au refuge ce soir et au vu des conditions climatiques défavorables, le gardien est descendu cet après-midi, le refuge n'est donc plus gardé le temps de la perturbation. Nous restons joignables au numéro du refuge. Nous remonterons bien sûr dès que possible.  Allez on range la crème solaire et on ressort gants et bonnets ! A bientôt là-haut !

La Barre des Ecrins et au premier plan la breche de la Somme. Depuis la Grande Ruine
La Barre des Ecrins et au premier plan la breche de la Somme. Depuis la Grande Ruine

Mardi 21 mars :

Un printemps qui commence sous le signe de la douceur voire de la chaleur !

Les étoiles ont veillé sur nos sommets la nuit dernière...Les vallées quant à elles se sont couvertes d'une couette de nuages bien douillette.

Trois skieurs et le gardien se sont rendus au sommet de la Grande Ruine ainsi qu'une cordée venue d'en bas. Ils ont ensuite continué leur glisse vers le refuge du Promontoire. Ce soir, on ne change pas un chiffre qui gagne, trois autres skieurs dormiront au refuge. Leur objectif initial était le "Tour de la Meije", dégradation météo oblige ils ne feront certainement que le sommet de la Grande Ruine demain matin.

Un grand merci à Anne de nous avoir monté à l'occasion de sa balade de santé notre paire de jumelles oubliée en vallée ; ) !

 

Dimanche 19 mars :

La douceur s'en donne encore à cœur joie et nous profitons toujours de journées bien agréables... avant la dégradation de ce milieu de semaine. Ce matin, il y avait du "monde" pour le sommet de la Grande Ruine. Aux cordées qui ont dormi à notre refuge se sont rajoutées celles parties du refuge de l'Alpe de Villar d'Arêne. Tout est bon en ce moment ! Le sommet s'atteint par l'itinéraire classique d'été, les crevasses sont bouchées et les giboulées d'hier ont apporté une fine couche de neige fraîche sur le glacier...Le gardien s'est régalé de cette première ascension de la saison. Ce soir, deux skieurs goûteront au calme de nos montagnes.

 

Samedi 18 mars :

Le beau temps de la matinée a rapidement laissé la place à des vagues de giboulées sans conséquence. Après des températures bien douces, la fraîcheur s'est donc invitée. 

Dix skieurs dormiront au refuge cette nuit. Ils seront les premiers de la saison à se rendre au sommet de la Grande Ruine. Trois d'entre-eux poursuivront cette ascension par le "Tour de la Grande Ruine". Il est fort possible que le gardien s'offre aussi sa 1ère Grande Ruine de la saison et il y en aura certainement beaucoup d'autres...L'occasion de vous en dire plus sur les conditions !

 

Vendredi 17 mars :

L'héliportage s'est déroulé sans encombre hier matin. Amis et soleil étaient au rendez-vous. Comment ne pas passer un bon moment dans ces excellentes conditions ?! Après avoir déchargé près de 3 tonnes de matériel, nous nous sommes improvisés une petite partie de pétanque aux boules de neige sur la terrasse ! Le boulodrome de fortune a été ratissé avec soin par Nicolas, et la partie fut serrée entre l'équipe des Tigres Blancs du Bengale et celle des Samoussas ! La soirée a continué dans une belle ambiance en compagnie de nos quatre premiers skieurs de la saison !

Ce matin, une cordée rejoignait la Brèche de la Somme pour dormir au refuge de Temple Ecrins ce soir. L'autre cordée souhaitait rejoindre le col Emile Pic en aller-retour. Nous aurons des informations sur ces itinéraires dès leur retour en vallée.

De belles avalanches de plaques sont visibles en altitude sur les orientations Est et Sud Est, elles se sont certainement déclenchées après la dernière chute de neige. La Grande Ruine n'a pas encore été tracée. Nous savons que le col de la Casse Déserte est en bonnes conditions.

Ce matin, la gardienne est redescendue ( il faut bien aller chercher ce que l'on a oublié de monter ! )... la descente s'est faite tout du long en moquette 5 étoiles ! A la descente l'itinéraire conseillé est d'emprunter "le goulet" de droite en descendant ( ou à l'inverse le goulet de gauche en montant ). Tout est largement enneigé pour le moment, et les conditions sont printanières. Seul le Pas d'Anna Falque est soit déneigé, soit en glace où quelques lambeaux de neige subsistent. Les pistes de ski de fond passent encore tout en neige...Une belle journée donc entre ski de rando, ski de fond et ski nautique par endroit !

Merci à Sophie, Tom et Nico pour leur bonne humeur et ce super coup de main ! Enzo on te souhaite un bon rétablissement !

Ce soir, deux skieurs allemands dorment au refuge. Ils rejoindront le refuge du Promontoire demain.

Printemps 2016...
Printemps 2016...

 

Pour plus d'informations ou réservation 06.03.49.39.98

 

Retrouvez toute l'actualité sur la page Facebook du refuge.


Le refuge Adèle Planchard appartient à la STD

"Aujourd'hui, la STD poursuit dignement l'œuvre de ses prédécesseurs

Club de montagne de 250 adhérents qui organise des sorties collectives en Alpinisme, Escalade, Ski de randonnée et Randonnée pédestre, elle forme des cadres et initie les débutants aux différentes pratiques alpines.
Son activité refuge est toujours aussi importante, elle possède et gère 5 refuges dans les différents Massifs du Dauphiné : Le Soreiller, la Selle, A.Planchard , J.Collet, la Fare."